Alain Delon à Cannes avec sa fille Anouchka, ses fils Anthony et Alain-Fabien pas invités

Festival de Cannes

Toute L'info sur

Festival de Cannes 2019

HISTOIRES DE FAMILLE – C’est Anouchka, la fille cadette d’Alain Delon, qui remettra à l’acteur la Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, ce dimanche. Un hommage auquel ses fils, Anthony et Alain-Fabien, n’assisteront pas. Ce qui n'est pas tout à fait surprenant...

Dans la famille Delon, je demande la fille. C’est Anouchka, 28 ans, qui aura l’honneur de remettre ce dimanche la Palme d’honneur décernée à son père par le Festival de Cannes pour l’ensemble de sa carrière. La jeune femme, qui est sur la Croisette depuis plusieurs jours, montera auparavant les marches aux côtés du monstre sacré du cinéma français. Anthony, son fils aîné, et Alain-Fabien, le petit dernier, n’ont en revanche pas été conviés. Une demi-surprise ? 

Dans une vidéo postée en début de semaine sur Instagram, Anthony Delon s’est en pris à son père après la parution d’une interview dans Nice-Matin. "J'ai lu dans cet article que peut-être Alain-Fabien et moi serions à Cannes, et bien on sera à Cannes si tu nous invites", ironisait le fils qu’a eu l’acteur avec son ex-épouse, Nathalie. Anthony Delon taclait également son père pour l’avoir vieilli d’un an – il a 54 ans et pas 55. Et avoir annoncé, à tort, que sa fille Lou était enceinte.

Voir aussi

Ce règlement de compte intervenait quelques jours après la diffusion d’un reportage de France 2 dans lequel on apprenait qu’Alain Delon avait enfermé Anthony dans une cage avec des chiens lorsqu'il était enfant afin de l’endurcir. "J'aurais préféré que cette information ne soit pas rendue publique", avait réagi ce dernier sur Instagram. "Je voudrais rajouter quand même que ce n'est pas comme ça qu'on renforce son gosse."

Alain-Fabien, 25 ans, entretient lui aussi des relations complexes avec l’interprète de "Monsieur Klein". Issu, comme Anouchka, du mariage de son père avec le mannequin néerlandais Rosalie Van Breemen, il vivait dans l’appartement de l’acteur à Genève en 2011 lorsqu’une adolescente y a été grièvement blessée par balle. Deux ans plus tard, il était condamné à cinq mois de prison avec sursis, reconnu coupable de "lésions corporelles graves par négligence".

Voir aussi

En début d’année, Alain-Fabien Delon a de nouveau défrayé la chronique en publiant "De la race des seigneurs" (Editions Stock), un roman librement inspiré de sa relation complexe avec l'icône du septième art. "Pendant des années, j’ai vécu en attendant qu’il claque", expliquera-t-il à la sortie dans une interview accordée à Elle. Le jeune homme révélera également avoir vendu des informations sur son père à la presse people pour se faire de l’argent.

Les querelles de la famille Delon ne font peut-être que commencer puisque dans une interview accordée cette semaine au Figaro, le comédien révèle qu’Anouchka sera son exécutrice testamentaire, justifiant sa décision par la volonté de ne pas reproduire les querelles de la famille Hallyday. "Elle le sait, même si elle n'aime pas trop qu'on en parle", avoue-t-il. "Ce sera elle et personne d'autre. Non seulement, elle a ma confiance, mon amour mais elle sait ce qu'elle veut, et ce qu'elle fait."

Lire et commenter