Cannes 2014 : Guillaume Canet en Maurice Agnelet sur la Croisette

Cannes 2014 : Guillaume Canet en Maurice Agnelet sur la Croisette

DirectLCI
CASTING – Six nouveaux films viennent d'être ajoutés à la sélection officielle du 67e Festival de Cannes. Parmi eux, "L’Homme qu’on aimait trop", le nouveau André Téchiné dans lequel Guillaume Canet joue Maurice Agnelet, dans ce récit de la disparition d'Agnès Leroux. Le comédien rejoint sur la Croisette sa compagne Marion Cotillard, à l'affiche de "Deux jours, une nuit", des frères Dardenne, en lice pour la Palme d'Or.

Marion Cotillard et Guillaume Canet formeront l'un des couples stars du 67e Festival de Cannes, qui débutera le 14 mai prochain. On savait déjà que la première devait venir présenter Deux jours, une nuit, le nouveau film des frères Dardenne , en compétition pour une troisième Palme d'Or après celles récoltées pour Rosetta et L'Enfant. La jeune femme y incarne une mère de famille qui doit faire face à un licenciement économique dans ce nouveau drame social du duo belge, chouchou de la Croisette.

Son compagnon, qui avait présenté avec elle Blood Ties l'an dernier, hors compétition, revient en tant qu'acteur dans le nouveau film d'André Téchiné, L’Homme qu’on aimait trop. Il y incarne Maurice Agnelet dans ce récit de la disparition d'Agnès Leroux. La jeune femme est interprétée par Adèle Haenel et sa mère par Catherine Deneuve. Il s'agit de l'un des six films que vient de rajouter la manifestation, deux semaines après l'annonce de la sélection officielle.

Le nouveau Tony Gatlif en séance spéciale

Parmi les cinq autres nouveaux long-métrages au menu de Cannes 2014, l'un est présenté en sélection Un Certain Regard : Fehér Isten, de Kornél Mundruczo ; et les quatre autres en séance spéciale : le documentaire Des Hommes et la guerre, de Laurent Bécue-Renard, The Owners, de Adilkhan Yerzhanov, Géronimo de Tony Gatlif, avec Céline Salette et enfin El Ardor de Pablo Fendrik, avec l'acteur mexicain Gael Garcia Bernal, l'un des membres du jury présidé par la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion.

Plus d'articles