VIDÉO - Cannes 2017 : persuadé de ne rien remporter, Joaquin Phoenix était venu en baskets

VIDÉO - Cannes 2017 : persuadé de ne rien remporter, Joaquin Phoenix était venu en baskets

SURPRIIIISE - Récompensé du prix d'interprétation pour son rôle de tueur à gages dans "You were never really here" de Lynne Ramsay, l'acteur américain a mis quelques minutes à se rendre compte qu'il avait gagné. Et s'est excusé, sur scène, pour sa tenue peu conventionnelle.

Parfois les mots sont illusoires. Tout passe par les expressions du visage. Stoïque, le regard droit, Joaquin Phoenix n'a peut-être pas reconnu son nom dans la bouche du président du jury Pedro Almodovar. Il a fallu que ses voisins, dont sa compagne Rooney Mara, lui tapotent l'épaule pour lui confirmer que oui, il venait bien de remporter le prix d'interprétation masculine au 70e Festival de Cannes.

Toute l'info sur

Festival de Cannes 2017

Dans You were never really here de Lynne Ramsay - également récompensée du prix du scénario - l'acteur américain de 42 ans est méconnaissable dans la peau d'un tueur à gages. Vétéran torturé qui abat ses victimes à coups de marteau, il se met en quête de la fille d'un sénateur piégée dans un réseau de prostitution. Une prestation remarquable et remarquée par le jury de Pedro Almodovar.

En vidéo

"You were never really here", extrait du film avec Joaquin Phoenix

Mes chaussures ne sont pas de circonstance, je suis désolé, j’ai renvoyé mes souliers vernis- Joaquin Phoenix, bien dans ses pompes

Au moment de monter sur la scène du Grand Théâtre Lumière aux côtés de Jessica Chastain, Joaquin Phoenix semblait presque gêné d'être là. "Désolé je ne parle pas français. Merci beaucoup, c’est tout à fait inattendu", a-t-il commencé avant d'évoquer un détail qui ne nous avait pas échappé sur le tapis rouge. "Mes chaussures ne sont pas de circonstance, je suis désolé, j’ai renvoyé mes souliers vernis", a poursuivi celui qui n'avait monté les marches que la veille pour présenter son film. 

C'est en baskets, des Converse plus précisément, que le héros de Gladiator est arrivé à la cérémonie de clôture. "Je suis sans voix, un immense merci pour ce prix, merci à Thierry (Frémaux), à tout le monde ici", a-t-il enchaîné en poursuivant ses remerciements. Ses seuls mots de la soirée. Car il n'a rien dit devant les journalistes qui l'attendaient à l'extérieur du Palais des Festivals.

Lire aussi

Infos, critiques, coulisses… Retrouvez toute l’actu de la Croisette sur notre page spéciale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 28 départements en vigilance orange

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

VIDÉO - RER et bus inondés, toit arraché... vents violents et pluies diluviennes sur l'Île-de-France

Nouvelle sortie hors de l'ISS pour Thomas Pesquet : quelle mission après les incidents de mercredi ?

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.