Cannes 2017 – Star engagée, Nicole Kidman réclame davantage de femmes derrière la caméra

COUP DE GUEULE - Présente en conférence de presse ce mercredi matin pour défendre "Les Proies", le nouveau film de Sofia Coppola, la star australienne en a profité pour livrer un plaidoyer en faveur des femmes derrière la caméra.

Le constat est le même chaque année, à l’approche du Festival de Cannes. En dépit des promesses des uns et des autres, la place des femmes derrière la caméra reste ultra-restreinte dans une industrie cinématographique principalement dirigée par les hommes. Parmi les 19 films en compétition pour la Palme d’or en 2017, trois seulement sont dirigés par des réalisatrices. La Japonaise Naomi Kawase (Vers la lumière), la Britannique Lynne Ramsay (You were never really here) et Les Proies, le nouveau Sofia Coppola présenté ce mercredi matin. 

 

Dans cette nouvelle adaptation du roman de Thomas P. Cullinan, The Beguiled, déjà porté à l’écran en 1971 par Don Siegel avec Clint Eastwood, un soldat de l’armée nordiste trouve refuge, en pleine guerre de Sécession, dans un pensionnat de jeunes filles isolé. C’est Colin Farell qui tient le rôle masculin face à un casting all-stars qui comprend Kristen Dunst et Elle Fanning, fidèles de la cinéaste. Et dans le rôle de la directrice Nicole Kidman qui a profité de la conférence de presse du film pour lancer un plaidoyer en faveur des femmes cinéastes.

Tout le monde dit que les choses ont changé. Mais ce n’est pas vrai. Regardez les statistiquesNicole Kidman

"Environ 4% seulement des principaux films (américains – ndlr) ont été réalisés par des femmes en 2016", a regretté la comédienne australienne. "Ca veut tout dire. Je crois qu’il est important de le dire et de le redire. Heureusement nous avons Jane Campion (unique femme lauréat de la Palme d'or à ce jour - ndlr) et Sofia Coppola ici. Nous, en tant que femmes, devont soutenir les réalisatrices. Tout le monde dit que les choses ont changé. Mais ce n’est pas vrai. Regardez les statistiques."

 

Nicole Kidman se réfère à la dernière étude du Center for Study of Women in TV and film, un groupe de recherche de l’université de San Diego qui analyse, depuis plusieurs années, la place des femmes à tous les niveaux de fabrication de l’industrie cinématographique, de la production à l’écran. Elle montre, pour préciser les propos de la comédienne, que seulement 4% des 100 films les plus lucratifs au box-office américain ont été réalisés par des femmes. 

En vidéo

"Les proies" de Sofia Coppola : bande annonce

Dans le détail, on y apprend également que les personnages féminins ne représentent que 29% du casting de ces 100 films. Que 37% sont des personnages principaux… et que 32% ont des dialogues, bref ne sont pas que de simples potiches au service des mâles qui tiennent la vedette. Pour lire tous les chiffres, c’est par ici… 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter