Cannes 2018 : "Heureux comme Lazzaro", le chef d’œuvre inachevé d’Alice Rohrwacher

Cannes 2018 : "Heureux comme Lazzaro", le chef d’œuvre inachevé d’Alice Rohrwacher

DECEPTION - En compétition pour la Palme d’or, "Heureux comme Lazzaro" de la réalisatrice italienne séduit durant une première partie lumineuse. Avant de s’écrouler en virant au conte politique maladroit. Frustrant.

Difficile de ne pas l’aimer ce Lazzaro, jeune paysan aux grands yeux tristes qui donne son nom au nouveau film d’Alice Rohrwacher. Quatre ans après avoir remporté le Grand Prix du jury avec "Les Merveilles", la réalisatrice italienne plonge le spectateur dans une arrière-campagne d’un autre âge. Un hameau agricole dont les habitants sont au service d’une extravagante comtesse. Parmi eux il y a donc Lazzaro (Adriano Tardiolo), personnage lunaire et corvéable à merci qui se lie d’amitié avec Tancredi, le fils rebelle de la patronne. Forcément, il y a un loup…

Toute l'info sur

Festival de Cannes 2018

Des personnages qui virent à la caricature

Filmée en 16mm dans une splendide lumière naturelle, la première partie du film séduit, sur le fil entre le réalisme d’un documentaire sur l’Italie rurale et la poésie d’un peinture champêtre d’autrefois. C'est beau, lumineux mais troublant. Et puis patatras, à tous les sens du terme.  Suite à un événement pour le moins inattendu, tout ce petit monde est propulsé vers un ailleurs spatio-temporel incertain. Et les personnages, qui nous paraissaient si vrai jusque-là, se transforment en leur propre caricature.

 

Plus gênant encore, la chronique familiale se change alors en fable socio-politique au discours simpliste, sinon rétrograde, sur le vieux clivage entre la ville et la campagne, les méchants d’en haut et les pauvres malheureux d’en bas. On se frotte les yeux. Et on se dit qu’Alice Rohrwacher est tout simplement passée à côté du chef d’oeuvre que ses promesses initiales dessinaient. Dans ce domaine, hélas, la demi-mesure n’existe pas. La demi-Palme non plus.

Lire aussi

>> Les films, les stars, les polémiques : l'actu de Cannes 2018 sur notre page spéciale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Angleterre : dépassé par le variant Delta, Boris Johnson décale d'un mois le déconfinement

EN DIRECT - Vaccins Pfizer et Moderna : le délai minimal entre deux doses abaissé à trois semaines

"Ça va être Gilets jaunes puissance 10" : la fronde des automobilistes contre les ZFE en centre-ville

Que se passe-t-il à la centrale nucléaire de Taishan, en Chine ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.