Cannes 2018 : Lars Von Trier de retour 7 ans après son dérapage sur Hitler

OFFICIEL – La direction du Festival de Cannes vient d’annoncer que "The House That Jack Built", le nouveau film du cinéaste danois Lars Von Trier, serait présenté hors compétition lors de sa 71e édition, qui débute le 8 mai. Un retour en grâce pour le réalisateur, sept ans après avoir été banni de la Croisette à la suite de propos polémiques sur Hitler et les nazis.

"Ok, je suis un nazi !". Le 18 mai 2011, Lars Von Trier concluait l’une des conférences de presse les plus embarrassantes de l’histoire du Festival de Cannes en lançant une petite phrase qui allait lui valoir son exclusion de la manifestation. Venu présenter son film "Melancholia", le cinéaste avait  "dérapé" en expliquant avoir fait des recherches sur ses origines familiales. 


"J'ai alors découvert que j’étais un nazi, car ma famille est allemande ", avait-il lancé, sous le regard gêné de ses comédiens et des journalistes présents ce jour-là. "Que puis-je dire, je comprends Hitler, mais je pense qu'il a fait beaucoup de mal. Je crois que je comprends l'homme, l'homme n'est pas intrinsèquement bon, mais je le comprends dans un sens."

En dépit d'excuses publiques, à la demande de la direction du Festival, Lars Von Trier avait finalement été déclaré "persona non grata" à l’issue d’un conseil d’administration exceptionnel.  Son film était cependant resté en compétition et avait décroché le prix d’interprétation pour sa vedette, la comédienne américaine Kristen Dunst. Rentré au Danemark, le réalisateur n’était lui plus revenu sur la Croisette lors de cette édition 2011, ni depuis. 


Dans un communiqué publié ce jeudi, le Festival de Cannes annonce que "Pierre Lescure, Président du Festival, et son Conseil d’Administration ont décidé d’accueillir le retour du réalisateur danois Lars von Trier, Palme d’or 2000, en Sélection officielle. Son nouveau film sera projeté Hors Compétition."

Tourné en anglais, et annoncé hyper-violent, "The House That Jack Built" raconte le parcours d’un tueur en série interprété par l’acteur américain Matt Dillon. Au générique figurent également Uma Thurman, Bruno Ganz, Sofia Grabol, la star de la série "The Killing", et Riley Keough, la petite-fille d’Elvis Presley. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter