Cannes 2018 : Marion Cotillard voulait prendre des vacances… et elle a lu le scénario de "Gueule d’Ange"

RENCONTRE – C’est en sélection Un Certain Regard qu’on retrouve cette année Marion Cotillard sur la Croisette. La star française incarne une mère à la dérive dans "Gueule d’ange", le premier film de Vanessa Filho. LCI est allé à sa rencontre.

Difficile d’imaginer une autre comédienne que Marion Cotillard dans la peau de Marlène, l’héroïne brisée de "Gueule d’ange", le premier film de Vanessa Filho. Un personnage de mère à la dérive, une femme fatale de la French Riviera qui semble avoir été écrit sur mesure pour la star française. Et pourtant : lorsque son agent lui soumet le projet, elle a décidé de prendre une année sabbatique après la naissance de sa fille Louise, en mars dernier. 


"J’étais dans un cocon familial dont je n’avais pas envie de sortir", nous raconte-t-elle, depuis le rooftop dans un hôtel de la Croisette. "J’avais décidé de ne pas tourner et mon agent m’a demandé de lire le scénario de Vanessa en me disant que je ne pouvais pas passer à côté d’un projet pareil. J’ai lu, j’ai adoré et j’ai demandé à la rencontrer."

Marlène n’a pas conscience que sa fille a besoin d’être guidée, sécurisée, câlinéeMarion Cotillard

Le courant passe tout de suite. Mais Marion Cotillard hésite encore. "Je me disais qu’il y avait peut-être moyen de ne pas le tourner au moment où elle avait prévu", se souvient-elle. "Mais on ne peut pas demander à un réalisateur qui va tourner son premier film et qui attend ce moment depuis si longtemps de bouleverser ses plans. Alors j’ai coupé le jeûne et je suis parti avec elle dans l’aventure !".


Pour incarner Marlène, la comédienne discute de longues heures avec Vanessa Filho, photographe et réalisatrice de nombreux clips vidéo comme celui de U-Turn, le tube du groupe français Aaron. Et puise dans son expérience personnelle pour tisser les liens qui l’unissent à sa "Gueule d’ange", incarnée par la toute jeune Ayline Aksoy-Etaix, bluffante de bout en bout.

"Elle a assuré la survie de son enfant jusqu’ici. Mais elle arrive à un moment de sa vie où elle n’a pas trouvé le moyen de s’aimer elle-même", explique la star. "Alors elle perd pieds Elle pense que sa petite fille est merveilleuse et elle a raison. Qu’elle peut se débrouiller et elle a encore raison. Mais elle n’a pas conscience qu’elle a besoin d’être guidée, sécurisée, câlinée. Et ça, elle n’arrive plus à le faire."


Soigneusement mis en lumière par Guillaume Schiffman, le chef opérateur oscarisé de "The Artist" et doté d'une splendide bande originale, "Gueule d’ange" offre à Marion Cotillard l’un des rôles les plus troublants de sa carrière. Pour le découvrir, pas besoin d’attendre longtemps puisqu’il sortira dans toute la France le 23 mai prochain. 

Toutes les infos ciné et people du Festival de Cannes dans notre dossier spécial

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter