Cannes 2018 : Terry Gilliam pourra-t-il (ou pas) montrer son "Don Quichotte" sur la Croisette ?

CONFLIT – Programmé en clôture du 71e Festival de Cannes, "L’homme qui tua Don Quichotte" est au cœur d’une bataille judiciaire entre le réalisateur Terry Gilliam et le producteur Paul Branco. Explications.

C’est l’histoire d’un film qui a failli ne jamais voir le jour. Et dont on n'est pas sûr aujourd'hui qu'il puisse sortir au cinéma. Du moins à la date prévue. Flashback : en octobre 2000, après déjà plusieurs années de gestation, le cinéaste américain Terry Gilliam entamait en Espagne le tournage de "L’homme qui tua Donc Quichotte", une libre adaptation des aventures du héros mythique de l'écrivain espagnol Miguel de Cervantes.


Mais bien vite, les catastrophes s'enchaînent. Le survol du plateau par des avions militaires, des pluies diluviennes qui vont détruire une partie du matériel et une grave chute de cheval de Jean Rochefort, qui devait jouer le rôle principal aux côtés de la star américaine Johnny Depp, entraîneront l’annulation du projet au bout de quelques jours. Un fiasco immortalisé dans un documentaire mythique," Lost in La Mancha."

Par la suite, l’auteur culte de "Brazil" et de "L’armée des 12 singes" tentera à plusieurs reprises de réaliser ce rêve de jeunesse. Avec Robert Duvall et Ewan McGregor, puis Owen Wilson. Avec John Hurt et Jack O’Connell puis Michael Palin, son vieux copain des Monty Python et Adam Driver, le Kylo Ren de la nouvelle trilogie Star Wars. C’est avec ce dernier duo d’acteurs que le cinéaste annonce repartir au combat, durant le Festival de Cannes 2016, avec le soutien du producteur portugais Paul Branco, qui a oeuvré sur plus de 300 films.

Un bras de fer qui dure depuis plusieurs mois

Au fil des mois, les relations de travail entre les deux hommes se détériorent. En désaccord sur les moyens financiers, comme sur le contrôle artistique de son bébé, Terry Gilliam décide de reprendre sa liberté et trouve de nouveaux soutiens financiers, dont la plateforme Amazon, pour entamer le tournage au printemps 2017. Si Adam Driver reste au générique, Jonathan Pryce, le héros de "Brazil", remplacera Michael Palin dans la peau de son Don Quichotte de celluloïd. Mais Paul Branco ne l’entend pas de cette oreille.


Le producteur, qui a acheté à Terry Gilliam ses droits d’auteur-réalisateur en avril 2016 via sa société Alfama Films, va d'abord tenter de bloquer le projet en mai 2017 à travers deux procédures distinctes, en France et en Grande-Bretagne. La justice a donné raison à Paul Branco, condamnant le cinéaste à lui payer de lourdes amendes. Mais elle n’a pas accepté d’interrompre le tournage qui ira à son terme. Le conflit, lui, est toujours ouvert alors que le film est désormais monté et prêt à sortir.

Après une audience en appel en avril dernier, une décision doit être rendue par la justice française le 15 juin prochain. Et pour les avocats de Paulo Branco, il est hors de question que "L’homme qui tua Don Quichotte" soit présenté d’ici là au Festival de Cannes, comme l’ont annoncé ses organisateurs, le 19 mai prochain en clôture de la manifestation. Distribué par Ocean Films, le long-métrage doit sortir le même jour dans toute la France.


Mercredi dernier, l’avocate d’Alafama Films, Me Claire Hocquet, annonçait avoir "obtenu l'autorisation d'assigner en référé le Festival de Cannes devant le tribunal de grande instance de Paris afin qu’il prononce l’interdiction de la projection du film à Cannes". Une audience qui se déroulera le lundi 7 mai, soit la veille de l’ouverture de la manifestation. Terry Gilliam et son équipe seront-ils privés de montée des marches ?

Le Festival solidaire de Terry Gilliam mais...

Dans un communiqué publié ce lundi, le Festival de Cannes dénonce les "agissements" de Paul Branco. Ses dirigeants précisent toutefois qu’ils entendent respecter la décision qui sera prise par la justice. Mais qu’ils se tiennent "du côté des cinéastes et en l'espèce du côté de Terry Gilliam, dont on sait l'importance qu'a pour lui un projet qui a connu tant de vicissitudes". A suivre...


>> Les films, les stars, les polémiques... Toutes les infos sur le 71e Festival de Cannes sur notre page spéciale

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter