Malgré les polémiques, le Festival de Cannes s'apprête à honorer Alain Delon

Festival de Cannes
ÉVÉNEMENT – Alain Delon, 83 ans, recevra ce dimanche une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Un hommage que le Festival de Cannes lui rendra en dépit de la pétition lancée en début de semaine par une association féministe qui accuse d’avoir tenu des propos homophobes et misogyne. Interrogé par le JDD, l’intéressé reproche à ses détracteurs d’avoir "inventé des déclarations".

Personne ne le privera de ses retrouvailles avec la Croisette. Six ans après sa dernière visite au Festival de Cannes, après l’avoir boudé pendant une décennie pour diverses raisons, Alain Delon, 83 ans, y fait son retour ce dimanche pour recevoir une Palme d’honneur des mains de sa propre fille, Anouchka. Sept fois en compétition, jamais récompensé à titre personnel, l’acteur sera honoré pour l’ensemble de sa carrière. 


Un choix qui a été décrié, en début de semaine, par l'association féministe américaine Women and Hollywood, qui a lancé une pétition en ligne pour demander l’annulation de cet hommage,  reprochant à l’acteur des déclarations "homophobes" et "misogynes" ainsi que sa sympathie envers l’extrême droite française. Elle a reçu à ce jour plus de 25.000 signatures et le soutien de l’association française Osez le féminisme.

Dès lundi, devant la presse, le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux avait pris la défense d’Alain Delon, estimant qu’il a "le droit de penser ce qu’il pense" et demandant aux observateurs de "faire la part des contradictions d’une existence". Après avoir répondu à ses détracteurs en milieu de semaine dans "Le Figaro", l’acteur récidive aujourd’hui dans les colonnes du "Journal du Dimanche".


Leur reprochant d’avoir "inventé des déclarations", Alain Delon explique : "Je ne suis pas contre le mariage gay, je m’en fous : les gens font ce qu’ils veulent. Mais je suis contre l’adoption par deux personnes du même sexe (...) J’ai dit que j’avais giflé une femme ? Oui. Et j'aurais dû ajouter que j'ai plus reçu de baffes que je n'en ai données. Dans ma vie, je n'ai jamais harcelé une femme". 


Quid de ses opinions politiques ? "On a voulu me coller l'étiquette extrême droite parce que j'ai raconté que j'étais copain avec Le Pen depuis l'armée. Non, je suis de droite, point", explique-t-il.

Reste que cette polémique ne sera pas totalement sans conséquence sur l’hommage qui sera rendu ce soir à l’acteur. D’après le JDD, la star mexicaine Salma Hayek devait participer à la cérémonie au Palais Festivals. Mais la comédienne ayant un rôle actif dans le Forum Women in Motion, soutenu par le groupe Kering, présidé par son mari, François-Henri Pinault , elle aurait choisi de se mettre en retrait pour ne pas alimenter les critiques.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter