Cannes 2019 : Mati Diop, la révélation dont tout le monde va parler

Festival de Cannes

Toute L'info sur

Festival de Cannes 2019

TOUTE PREMIÈRE FOIS - Cinéaste et actrice, la franco-sénégalaise Mati Diop présente ce jeudi au 72e Festival de Cannes "Atlantique", son premier long métrage en compétition, concourant également à la Caméra d’or.

On ne le dit pas assez, une des plus nobles missions du Festival de Cannes consiste à faire émerger des cinéastes quasi débutants au talent prometteur. La Franco-Sénégalaise Mati Diop fait partie de ces révélations dont tout le monde va parler ce jeudi. Elle y présente "Atlantique", son premier long-métrage, directement sélectionné en compétition. 

L’action de son coup d’essai se déroule dans une banlieue populaire de Dakar, où les ouvriers du chantier d’une tour futuriste, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, l’amant d’Ada, une femme promise à un autre. Quelques jours après le départ des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage de la jeune femme et de mystérieuses fièvres s'emparent des filles du quartier.

Lire aussi

Issue d’une famille d’artistes

L’envie de Mati Diop, avec ce film marqué par les drames collectifs de l’immigration clandestine, c’était avant tout de rendre hommage à une jeunesse sénégalaise certes blessée mais capable, aussi, d’un sursaut citoyen comme le mouvement "Y’en a marre", conduit en 2012 contre le Président Wade.

Fille du musicien Wasis Diop et nièce du cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety, Mati Diop a commencé comme actrice. On l’a découverte pour la première fois dans le fascinant film "35 Rhums" de Claire Denis, aux côtés d'Alex Descas (qui jouait son père) et Grégoire Colin (son compagnon). 

Mati Diop s’est ensuite imposée comme réalisatrice, notamment en 2013, avec le documentaire "Mille Soleils", consacré à un film sénégalais ("Touki Bouki" réalisé en 1973 par son oncle Djibril Diop Mambéty). Décrit comme intense, "Atlantique" interroge le passé, le présent, le futur d’un pays et promet de marquer les consciences, à Cannes comme ailleurs. D’elle, désormais, on attend beaucoup. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter