De "Twilight" au jury du Festival de Cannes : l’irrésistible transformation de Kristen Stewart

ZOOM – La star américaine Kristen Stewart fait partie du jury du 71e Festival de Cannes, qui ouvre ses portes mardi 8 mai. Une preuve supplémentaire que la comédienne a parcouru du chemin depuis la saga "Twilight" qui l’a révélée.

Kristen Stewart membre du jury du 71e Festival de Cannes ? C’est presque une évidence aujourd'hui. Pourtant lorsqu’en mai 2013, elle vient pour la première fois sur la Croisette pour présenter "Sur la route", l’adaptation du roman culte de Jack Kerouac , la comédienne américaine est encore pour beaucoup Bella, l’héroïne de "Twilight", la saga fantastique qui a fait d’elle une icône teenage planétaire. Une grosse machine hollywoodienne dont elle va s’affranchir, comme son partenaire et ex-boyfriend Robert Pattinson, en faisant le pari du cinéma d’auteur.


Dès l’année suivante, la jeune femme remonte ainsi les marches du Palais des Festivals pour "Sils Maria", le film d’Olivier Assayas dans lequel elle incarne l’assistante d’une star de cinéma interprétée par Juliette Binoche. Sa performance toute en nuances impressionne. Et lui permettra, quelques mois plus tard, de devenir la première Américaine à remporter un César, celui du meilleur second rôle, des mains de JoeyStarr sur la scène du théâtre du Châtelet.  Une séquence devenue culte en raison de l'attitude un brin cavalière du rappeur...

Sous le charme de la comédienne, Olivier Assayas va ensuite lui écrire un film sur mesure : "Personal Shopper", l’histoire d’une jeune femme hantée par le fantôme de son jeune frère décédé. Le film sera présenté en compétition à Cannes en 2016 et vaudra au cinéaste le Prix de la mise en scène. Si, cette année-là, la Croisette rêve d’un prix d’interprétation pour sa nouvelle chouchou, également au générique du film d’ouverture, "Café Society" de Woody Allen, le jury va la décevoir en lui préférant la Philippine Jaclyn Jose pour son rôle dans "Ma’ Rosa" de Brillante Mendoza.


Sûrement pas de quoi entacher l’histoire d’amour entre Kristen Stewart et le Festival de Cannes puisque la Californienne est revenue l’an dernier y présenter "Come Swim", son premier court-métrage en tant que réalisatrice. L’occasion de déclencher une véritable émeute autour de la petite salle Buñuel, à l’intérieur du Palais des Festivals. Regard perçant, moue boudeuse, look rock n’roll… Partout où elle passe, Kristen Stewart électrise.

Lorsqu’elle ne fait pas parler d’elle pour ses rôles, c’est sa vie privée, rocambolesque, qui fait le bonheur de la presse people. Après avoir fréquenté la comédienne et chanteuse française Soko, celle qui à 28 ans incarnera bientôt la comédienne Jean Seberg sur grand écran s’affiche depuis plusieurs semaines avec le mannequin britannique Stella Maxwell, l’un des anges de la marque de lingerie Victoria’s Secret.


Son nouveau séjour sur la Croisette va lui donner l’occasion de côtoyer la comédienne australienne Cate Blanchett et la réalisatrice Ava Duvernay, figures de proue du mouvement Time’s Up pour la parité à Hollywood au sein d’un jury où les femmes sont cette année majoritaires, cinq pour quatre hommes. Avec pourquoi pas à la clé la première Palme d’or attribuée à une femme depuis la victoire de Jane Campion avec "La leçon de piano", en 1993 ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter