Une seule réalisatrice Palme d’or ? Pour Cate Blanchett, "il y a quelque chose qui ne va pas"

ÉVÉNEMENT – A quelques jours de l’ouverture du 71e Festival de Cannes, Cate Blanchett évoque son rôle de présidente du jury dans les colonnes de "Variety". Elle laisse penser qu’elle aimerait bien remettre la Palme d’or à une femme. L’occasion également d’évoquer l’affaire Weinstein et sa relation de travail avec Woody Allen.

C’est une image qui lui reste en travers de la gorge. Dans une interview accordée à Variety, Cate Blanchett évoque pour la première fois son rôle de présidente du jury du 71e Festival de Cannes, qui ouvre ses portes le mardi 8 mai. Co-fondatrice du mouvement Time’s Up, la comédienne australienne explique avoir été consternée en voyant la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion entourée d’hommes sur la scène du Palais des Festivals, lors de la cérémonie réunissant l’an dernier les lauréats de la Palme d’or. 


"Parfois, il faut que les choses deviennent aussi mauvaises et dures pour qu’on se dise ‘attendez une minute, il y a quelque chose qui ne va pas – littéralement – avec cette photo’", explique Cate Blanchett dans cet entretien fleuve. Pour mémoire Jane Campion est la seule femme à avoir remporté la célèbre récompense depuis la création du Festival de Cannes. C’était en 1993 avec "La leçon de Piano". Et encore : elle avait partagé le prix ex-aequo avec le Chinois Chen Kaige pour "Adieu ma concubine".

Hasard ou coïncidence, Cate Blanchett est la première présidente du jury depuis la même Jane Campion, en 2014. Et seulement la 12e femme tout court à occuper ce poste en 71 éditions. A ses côtés, quatre hommes et quatre femmes qui sont la réalisatrice américaine Ava Duvernay, autre figure du mouvement Time’s Up, la comédienne américaine Kristen Stewart, la comédienne française Léa Seydoux et la chanteuse burundaise Khadja Nin. La Palme 2018 sera-t-elle pour autant attribuée à une réalisatrice ?


"Est-ce qu'il y aura une proportion égale de films dirigés par des femmes ? Je ne sais pas. Est-ce qu’il y aura un réalisateur transgenre ? Je ne sais pas. Mais ces questions sont posées", déclare Cate Blanchett. Soit l’interview a été réalisée avant l’annonce des films en compétition, mi-avril. Soit la star australienne n’a pas (encore) fait ses devoirs. Car parmi les 21 films en lice pour la Palme d’or, 3 seulement sont réalisés par des femmes. "Capharnaüm" de Nadine Labaki, "Heureux comme Lazarro" de Alice Rohrwacher et "Les filles du soleil", de Eva Husson. Et aucun cinéaste transgenre, a priori.

"C’est une énorme responsabilité", observe la comédienne au sujet de son job de présidente du jury. "Parce que recevoir un prix offre une énorme plateforme internationale pour le lancement d’un film. Vous avez 9 personnes qui essaient de trouver un équilibre et d’atteindre un consensus artistique, ce qui est sans doute une tâche difficile. J’ai hâte d’avoir cette discussion." Rappelons que le palmarès du 71e Festival de Cannes sera dévoilé le samedi 19 mai prochain.


Dans la même interview, Cate Blanchett évoque également ses relations avec le producteur Harvey Weinstein. "Avec moi, oui", répond-elle lorsqu’on lui demande s’il l’a déjà harcelé sexuellement. "Je crois que comme tous les prédateurs, il visait les plus vulnérables. Il m’a toujours fait mauvaise impression. Il me disait souvent ‘nous ne sommes pas amis’. Parce que je  ne faisais pas ce qu’il me demandait de faire." Devrait-il aller en prison ? "J'espère bien. Aux dernières nouvelles le viol est un crime."

La comédienne revient également sur le cas Woody Allen. Lauréate d’un Oscar pour son rôle dans "Blue Jasmine", elle ne lui ferme pas la porte, expliquant avoir eu "une période très productive"  avec le cinéaste, accusé d’attouchements sexuels par sa fille adoptive Dylan Farrow. "Il a écrit des rôles parmi les plus extraordinaires pour les femmes. A l'époque, je ne savais rien", assure-t-elle, suggérant que les différentes parties en présence "retournent au tribunal car c’est là que se trouve la solution.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter