Cannes : Zahia Dehar affirme n'avoir jamais eu recours à la chirurgie esthétique

Festival de Cannes
ZOOM - Zahia Dehar est venue sur la Croisette défendre "Une fille facile", le film de Rebecca Zlotowski dans lequel elle tient l’un des rôles principaux. Un nouveau départ pour l’ancienne escort girl qui en a profité pour faire une mise au point sur son physique hors norme.

Les photographes n’avaient d’yeux que pour elle. Ce dimanche, l’ancienne escort girl franco-algérienne Zahia Dehar a monté les marches du Festival de Cannes à l’occasion de la présentation du nouveau film de Rebecca Zlotowski, intitulé "Une fille facile". Sur le tapis rouge, elle a volé la vedette à ses célèbres partenaires, Benoît Magimel et Clotilde Courau.


A l’écran, la jeune femme, qui fut au cœur d’un scandale de mœurs impliquant des stars du foot français, incarne Sofia, la cousine aux mœurs légères d’une adolescente venue passer l’été sur la Croisette. Après s’être lancé dans le mannequinat, puis lancé une marque de lingerie, Zahia Dehar va-t-elle faire durablement carrière au cinéma ?

Dans une interview accordée au Parisien, l’intéressée avoue que c’est elle qui a fait le premier pas vers la jeune cinéaste française. "J’avais vu une interview d’elle à la télé à propos de 'Grand Central'", explique-t-elle. "J’avais d’abord été attirée par son visage et puis, ce qu’elle disait était incroyable, alors cela m’a donné envie de voir ses films."

"Moi, c’est la voix de Zahia qui m’a séduite en premier !", raconte pour sa part Rebecca Zlotowski. "Quand j’ai vu son 'signe' sur Instagram, je suis allée regarder des vidéos d’elle. La façon dont elle se mettait en scène, en se déguisant, avec une esthétique pop, m’amusait aussi."


Dans le même entretien, Zahia se défend d'avoir eu recours à la chirurgie esthétique. "Je ne me suis jamais fait opérer !", assure-t-elle. "Depuis que j’ai 16 ans, même avant d’essayer les injections, tout le monde croyait que j’avais fait de la chirurgie esthétique."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter