"Grace de Monaco" : Harvey Weinstein ne montera pas les marches avec Nicole Kidman

FESTIVAL DE CANNES
DirectLCI
COULISSES – A quelques heures de la projection de Grace de Monaco, en ouverture du 67e Festival de Cannes, le producteur américain Harvey Weinstein annonce qu’il ne montera pas les marches avec l’équipe du film. Officiellement parce qu’il visite un camp de réfugiés syriens en Jordanie…

Un habitué de moins ! L’omniprésent Harvey Weinstein, distributeur américain de Grace de Monaco, a décidé de ne pas venir à Cannes, ce mercredi, pour monter les marches avec l’équipe du film projeté en ouverture de la manifestation. Dans un communiqué, l’homme sans qui The Artist n’aurait jamais gagné l’Oscar explique qu’il est déjà occupé… en Jordanie, où il se trouve avec sa femme Georgine depuis mardi afin de visiter deux camps de réfugiés syriens. "C’est un voyage de longue date, prévu avec les Nations Unies et mon ami Neil Gaimon afin d’attirer l’attention du public sur le sort des réfugiés", précise l’intéressé.

Un vieux conflit avec Olivier Dahan

Une explication officielle qui n’empêchera pas la machine à rumeurs de repartir de plus belle sur la Croisette. Depuis plusieurs mois, Harvey Weinstein est en conflit larvé avec le réalisateur Olivier Dahan. Un premier montage de Grace de Monaco, commandé par le distributeur, aurait été rejeté par l’auteur de La Môme avant que ce dernier livre sa propre version, aujourd’hui proposée aux spectateurs français. Et qui sera la seule proposée à l'avenir.

Ces dernières semaines, Harvey Weinstein avait abandonné les droits américains du film, avant de se raviser, à l’approche du Festival de Cannes. Ce qui devrait donc lui permettre de concourir, l'an prochain, aux Oscars. "Je souhaite à Olivier, Nicole, Pierre Ange (Le Pogam, le producteur français et l’équipe de Grace de Monaco le meilleur pour la projection ce soir", conclut le mogul américain.

 

 

 

 

Lire et commenter