Cannes 2018 : une actrice dénonce la répression israélienne à Gaza sur le tapis rouge

ACTION COUP DE POING - L'actrice franco-libanaise Manal Issa a hissé une pancarte demandant "l'arrêt de l'attaque sur Gaza" lors de la montée des marches du film "Solo", mardi soir.

Certains viennent pour exhiber leurs plus belles robes ou smokings. D'autres pour faire passer un message politique. L'actrice franco-libanaise Manal Issa a profité de sa montée des marches et de son passage devant les photographes, mardi, pour déployer une pancarte en faveur des Gazaouis. "Stop the Attack on Gaza" - "Arrêtez l'attaque sur Gaza" - pouvait-on lire sur cette affiche blanche au texte rouge. Elle était accompagnée du réalisateur syrien Gaya Jiji et du réalisateur gréco-sud-africain Etienne Kallos. Un geste fort qui intervient au lendemain de la répression sanglante de l'armée israélienne. 

Près de 60 manifestants palestiniens ont été tués par des tirs israéliens et 2400 blessés, faisant du lundi 14 mai la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis 2014. Une réunion spéciale du Conseil des droits de l'homme de l'ONU doit se tenir vendredi à Genève pour examiner "la détérioration de la situation des droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés". Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique et la Suisse ont soutenu l'idée d'investigations lancée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dès fin mars, souligne l'AFP. 


L'an dernier, c'est l'équipe du film "Aquarius" qui avait dénoncé un "coup d'Etat" au Brésil lors de sa montée des marches à l'aide, également, de pancartes. 

Retrouvez toutes les informations sur le 71e Festival de Cannes dans notre dossier spécial.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter