VIDÉO - Cannes 2018 : ils ont tenté les selfies sur les marches (et se sont fait taper sur les doigts)

HORS LA LOI - Affichée partout avant de fouler le tapis rouge, l'interdiction des smartphones sur les marches imposée par la direction du festival n'a pas arrêté quelques téméraires. Qui, en plus de quelques réprimandes, sont repartis avec une légère honte.

Elle était contente cette dame brune habillée de noir mardi soir sur le tapis rouge de la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes. Elle s'était approchée de Martin Scorsese, avait sorti son téléphone et filmait le réalisateur avec un plaisir non dissimulé. Quant tout à coup, un grand monsieur élégant lui a tapoté l'épaule et signifié, poliment mais fermement que, non, ce n'était pas autorisé. 


On aimerait se dire que non, elle comme les quelques autres, n'avaient pas reçu le mémo. Que non, ils n'avaient pas entendu Thierry Frémaux répéter que cette année, les photos et selfies sur les marches, c'était fini. Et que non, ils n'avaient pas fait attention aux petites pancartes rouges affichées au niveau des portiques avant d'accéder au tapis rouge. Ils ne sont pas nombreux cependant à avoir tenté de passer outre l'interdiction, pas effrayés par la menace "une photo, pas de projo".

Ils ont sorti leurs téléphones, pris quelques clichés. Avant d'être rapidement arrêtés par des hôtes et hôtesses de l'organisation chargés de faire respecter la loi du tapis rouge. Rien de bien méchant, si ce n'est un rappel à l'ordre. Comme à un enfant à qui on enlèverait son jouet préféré. Et une séquence vidéo sur laquelle on voit la gêne de certains, et le "je m'en foutisme" des autres.

En vidéo

Cannes 2018 : la montée des marches de Penélope Cruz et Javier Bardem pour "Everybody knows"

Retrouvez toutes les informations sur le 71e Festival de Cannes dans notre dossier spécial.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter