Jeremy Meeks, l'ex-"détenu le plus sexy de la planète", fait sensation sur le tapis rouge de Cannes

Festival de Cannes
MONTÉE DES MARCHES - Il a volé la vedette aux stars de cinéma, mardi soir sur les marches de "The Dead Don’t Die", le film d’ouverture du 72e Festival de Cannes. L’Américain Jeremy Meeks, ex-taulard sexy devenu mannequin, a captivé les photographes venus immortaliser le premier tapis rouge de la quinzaine.

C’était LE beau gosse du premier tapis rouge de Cannes 2019. Jeremy Meeks, 35 ans, a fait un malheur mardi soir lors de la montée des marches de "The Dead Don’t Die", le film de Jim Jarmusch présenté en compétition, éclipsant tous les acteurs de cinéma dans les parages. Une petite consécration pour cet Américain qui, il y a encore trois ans, croupissait dans sa cellule de la prison fédérale de Mendota, en Californie. 


Souvenez-vous. En juin 2014, ce bad boy est arrêté lors d’une opération anti-gang par la police de Stockton. Quelques heures plus tard, la photo de son "mugshot" est publiée sur Facebook par les autorités qui, sans le savoir, vont générer un véritable buzz mondial.

Mannequin depuis sa sortie de prison

Son regard bleu azur et la petite larme tatouée au coin de son œil vont faire craquer des centaines de milliers d’internautes, avant qu’il ne soit condamné à 27 mois de prison pour détention d’arme illégale. Car Jeremy Meeks est tout sauf un enfant de choeur... 

Jeremy Meeks, dont le casier judiciaire contient une première condamnation pour vol et violence sur mineur en 2002, va être rapidement surnommé "le détenu le plus sexy d’Amérique". Il est encore derrière les barreaux lorsqu’une agence de mannequin propose de l’engager, à sa sortie au printemps 2016.

En février 2017, il fait ses débuts sur les podiums à la Fashion Week de New York, avant de défiler en mai lors du défilé privé du designer allemand Philipp Plein, en marge du Festival de Cannes. C’est à son invitation qu’il est de retour sur la Croisette et qu’il a monté les marches du Palais des Festivals, tout de noir vêtu, au bras du mannequin Andreea Sassu.


Une apparition qui a visiblement fait des vagues puisque Jeremy Meeks a posté dans la nuit sur Instagram un cliché aux côtés de sa fiancée, Chloe Green, la fille du patron de Topshop qui a donné naissance à leur premier enfant en mai dernier.

Va-t-il taper dans l’œil d’un directeur de casting durant son séjour à Cannes ? 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter