Welcome to New York : DSK va porter plainte

Welcome to New York : DSK va porter plainte
FESTIVAL DE CANNES
DirectLCI
CANNES 2014 - Invité d'Europe 1 lundi matin, Me Jean Veil, l'avocat de Dominique Strauss-Kahn, a révélé que son client allait porter plainte contre le film polémique d'Abel Ferrara, Welcome to New York, qui s'inspire librement du scandale du Sofitel.

La riposte ne s'est pas fait attendre. Après la réaction véhémente d'Anne Sinclair, ''vomissant'' Welcome to New York, c'est au tour de Dominique Strauss-Kahn de s'en prendre au long métrage d'Abel Ferrara. Le film, présenté à Cannes et disponible à la demande (VOD) sur Internet, s'inspire librement du scandale du Sofitel qui a précipité la chute politique de l'ancien président du FMI.

> Lire ici la réaction d'Anne Sinclair

Invité d'Europe 1 lundi matin , Me Jean Veil, l'avocat de DSK, a annoncé l'intention de porter plainte pour "diffamation" contre le film polémique. Son client "a donné instruction à ses avocats de déposer une plainte pour diffamation du fait des accusations de viol, des insinuations qui sont dans ce film'', a indiqué le conseil, précisant que celle-ci sera "déposée dans quelques jours". Et même si le nom de l'ancien ministre socialiste n'est jamais mentionné à l'écran, le personnage principal du film, Georges Devereaux, incarné par Gérard Depardieu, renvoie clairement, selon lui, à DSK. "Il suffit d’écouter les interviews données par les uns et par les autres pour comprendre qu’il s’agit bien de M. Strauss-Kahn", certifie Me Veil.

Le film ? Une "merde"

Concerné, donc, au premier chef par le film d'Abel Ferrara, DSK serait "effrayé et écoeuré" par un tel déballage. Et aurait fait le choix de ne pas visionner le long métrage. "Il ne l’a pas vu, il ne le verra pas. Des amis, ses proches, ses avocats lui ont conseillé de se protéger, de ne pas regarder ce film abominable", a poursuivi Jean Veil, rabaissant le film au rang de ''merde". "Habituellement, on fait le tour pour ne pas marcher dedans parce que ça vous colle à la semelle. Là, on est obligé de le voir, en tous cas en ce qui concerne l’avocat de M. Strauss-Kahn", ajoute-t-il, reprenant à son tour les accusations d'antisémitisme formulées la veille par Anne Sinclair.
 

Lire et commenter