Accusé de viol, Cristiano Ronaldo "dément fermement" et "refuse d'alimenter le spectacle médiatique"

Football

RIPOSTE - Accusé par Kathryn Mayorga, une Américaine de 34 ans, d'un viol remontant à 2009, Cristiano Ronaldo a démenti catégoriquement ces allégations, qualifiant le viol de "crime abominable". Le Portugais, aujourd'hui à la Juventus Turin, a dénoncé "un spectacle médiatique" sur les différents réseaux sociaux.

Cristiano Ronaldo contre-attaque. Alors que la police de Las Vegas a annoncé lundi 1er octobre avoir rouvert l'enquête sur l'accusation de viol dont il fait l'objet, le quintuple Ballon d'Or a réagi publiquement ce mercredi. Dans un message posté sur les réseaux sociaux, le Portugais a assuré qu'il "avait la conscience tranquille" et s'est dit "déterminé" à prouver son innocence devant la justice. 

"Je démens fermement les accusations dont je fais l'objet", se défend-t-il, en portugais et en anglais sur ses pages Twitter et Facebook. "Le viol est un crime abominable qui va totalement à l'encontre de ce que je suis et de ce à quoi je crois. Aussi déterminé que je sois à prouver mon innocence, je refuse d'alimenter le spectacle médiatique créé par des gens dont la seule intention est de faire parler d'eux à mes dépens. Ma conscience claire me permettra ainsi d’attendre avec tranquillité les résultats de toutes les enquêtes."

Le lendemain, son club, la Juventus Turin, s'est à son tour exprimé. Et apporté son plein soutien à sa star, se félicitant d'abord de son comportement : "Cristiano Ronaldo a montré son grand professionnalisme et son dévouement au cours des derniers mois, ce qui est très apprécié par tout le monde à la Juventus." Pour ensuite minimiser l'impact que les accusations pourraient avoir sur l'image du joueur dans le club : "Les faits incriminés remontant à presque dix ans ne changent pas cette opinion qui est partagée par tous ceux qui sont entrés en contact avec ce grand champion".

La plainte concerne des faits qui se seraient déroulés le 13 juin 2009 à Las Vegas. La plaignante, une Américaine de 34 ans nommée Kathryn Mayorga, affirmait la semaine passée dans les colonnes du journal Der Spiegel avoir été sodomisée de force par la star de la Juventus Turin, dans une chambre du Palms Hotel de Las Vegas. Il aurait par la suite acheté son silence contre un accord financier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter