Adrien Rabiot demande (encore) à quitter le PSG, parce que "jouer dans un grand club, ça ne suffit pas"

Football

MERCATO - Malgré un temps de jeu en nette hausse ces dernières semaines, Adrien Rabiot veut être prêté durant le marché hivernal. C'est lui-même qui le dit. Et s'en explique.

Adrien Rabiot n'a jamais été heureux de son sort. "Ce que je vis au PSG, ce n'est pas ce que je veux, affirmait-il, du haut de ses 18 ans, en mars 2013. Je m'attendais à jouer plus en signant mon premier contrat pro. Finalement, j'ai été prêté à Toulouse, le PSG a refusé mon transfert. Quelque part, ils sont conscients de mon potentiel." Ensuite, il y avait eu un bras de fer pour forcer son départ, à l'été 2014, qui avait abouti... à une prolongation de son bail en octobre. Un peu plus d'un an plus tard, nous y revoilà : ce dimanche, dans un entretien accordé à l'émission Téléfoot, le milieu de terrain se plaint de nouveau de son temps de jeu et exprime publiquement ses envies de départ.

L'ironie de l'affaire, c'est que cette sortie médiatique survient alors qu'il enchaîne actuellement les titularisations et les prestations de classe. Cela n'a d'ailleurs rien d'un hasard : le joueur est plus bankable que jamais, alors que Marco Verratti, de retour de blessure, s'apprête à retrouver sa place de titulaire. Celle-là même dont profite Adrien Rabiot depuis son entrée en jeu spectaculaire à Madrid contre le Real le 3 novembre dernier... en lieu et place de l'Italien, sorti sur blessure.

"J’ai demandé au président d’être prêté si mon temps de jeu venait à baisser d’ici au mois de janvier. Il ne pourra pas me le refuser car j’ai répondu présent quand il fallait. Il m’aime bien, ce sera mon cadeau de Noël", lâche-t-il ainsi ce dimanche, comme si de rien n'était. Comme s'il ignorait que le club voulait justement le conserver... Comme si, à 20 ans, avoir disputé 63 matchs de Ligue 1 et 13 de Ligue des champions, dont de très grosses affiches, n'était pas déjà exceptionnel.

À LIRE AUSSI >>  Mercato – PSG : un jeune crack serbe pour remplacer Rabiot

Sauf qu'Adrien Rabiot veut plus que cela. "Le PSG me suivait depuis pas mal d'années. C’était déjà quelque chose de fort de rejoindre son centre de formation. C’était un début, mais déjà un symbole. Mais quand j’étais petit, je parlais de l’équipe de France comme quelque chose d’énorme. Je ne parlais pas de tel ou tel club. Ce serait plus fort de la rejoindre, clame-t-il. On entend tous les jours qu’on est dans un grand club, qu’on gagne beaucoup d’argent, mais ça ne suffit pas."

Ce genre de discours, beaucoup de joueurs le tiennent. Mais en privé, au nom de la diplomatie, du respect des anciens et de son employeur. Dans le cadre très lisse de ce que le footballeur moderne est autorisé à dire, ou non. Lui ne s'en embarrasse donc pas. Adrien Rabiot, clairement, aspire à disputer l'Euro 2016, et considère qu'il lui faudra débuter plus de matchs. "Quand on s’entraine toute la semaine, on veut être sur le terrain, ajoute-t-il. Parfois ce n’est pas possible et c’est frustrant. Paris, c'est ma ville. C’est fort de jouer ici. M'imposer ici, ce serait grand. Je serais prêt à faire toute ma carrière au PSG si j’étais titulaire. Je verrais les choses différemment si j'étais titulaire, c’est sûr." Avec des si...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter