Affaire Brandao : la FFF confirme les six mois de suspension

Affaire Brandao : la FFF confirme les six mois de suspension

SANCTION - Coupable d'un coup de tête sur le Parisien Thiago Motta, le 16 août dernier, Brandao sera bien écarté des terrains de Ligue 1 jusqu'à la mi-février. C'est la Commission d'appel de la FFF qui l'a confirmé ce jeudi.

C'est désormais sans espoir. Suspendu six mois par la Commission de discipline de la LFP en septembre dernier, l'attaquant de Bastia Brandao avait, il y a seize jours, demandé à la Commission d'appel de la FFF d'examiner son dossier. L'ancien buteur de Saint-Etienne et de l'OM était même venu accompagné de sa mère au siège de la 3F pour convaincre son auditoire. En vain.

LIRE AUSSI >> Brandao suspendu six mois pour son coup de tête

Ce jeudi, l'instance qui tente de s'occuper aussi bien de l'équipe de France que du football amateur n'a pas contredit la décision prise il y a deux mois.  "La Commission d’appel de la Fédération Française de Football a confirmé ce jour la sanction initialement infligée par la Commission de discipline de la LFP à Brandao. L’attaquant brésilien reste donc suspendu jusqu’au mois de février 2015", peut-on lire sur le communiqué officiel.

Blessé cette semaine à l'entraînement

Pour ne rien gâter, l'homme de 34 ans devra également comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris, le 27 novembre dernier, pour violence commise dans une enceinte sportive avec préméditation ayant causé une ITT. Autre mauvaise nouvelle le concernant, Brandao s'est blessé cette semaine à l'entraînement du SC Bastia, rappelle l'AFP.

L'avant-centre sud-américain est touché à un tendon du quadriceps de la cuisse droite et pourrait squatter l'infirmerie du club corse pendant trois mois. Il devrait subir des examens en début de semaine prochaine pour décider ou non d’une opération. Quand tout va mal...

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.