Affaire de la sextape : "Karim Benzema m'a fait peur et il m'a menti", a dit Mathieu Valbuena à la juge

Football

FOOTBALL - Le quotidien Le Monde révèle ce lundi les déclarations de Mathieu Valbuena devant Nathalie Boutard, la juge d'instruction en charge de l'affaire de chantage à la sextape. Karim Benzema en a, logiquement, pris pour son grade.

"Il n'y a pas eu de meurtre non plus." Dimanche, lors de l'émission Téléfoot sur TF1, Mathieu Valbuena a ainsi ouvert la porte à une éventuelle réconciliation avec Karim Benzema, en vue d'une participation commune des deux attaquants de l'équipe de France à l'Euro 2016. Une manière pour le joueur de l'OL de mettre toutes les chances de son côté pour y participer et de ne pas tuer dans l'oeuf le souhait le plus cher de son sélectionneur, Didier Deschamps. Mais, pour qu'il se réalise, il faudra d'abord que la juge d'instruction en charge de la fameuse affaire de la sextape lève le contrôle judiciaire qui empêche le buteur du Real Madrid d'approcher le plaignant. Ce que Le Monde vient rappeler ce lundi en publiant le contenu de l'audition de Mathieu Valbuena devant la justice.

En effet, si d'aventure celui-ci avait dans l'idée de revenir sur les propos qu'il a tenus face à la juge Nathalie Boutard, pour faciliter la levée du contrôle judiciaire ardemment désirée par Karim Benzema et Didier Deschamps, il risquerait d'être accusé de faux témoignage. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas démenti, le 20 novembre, l'implication du buteur du Real. Lequel avait été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs" quinze jours plus tôt, la juge d'instruction n'ayant donc même pas eu besoin du témoignage de Mathieu Valbuena pour ce faire...

EN SAVOIR + >>  Disputer l'Euro 2016 avec Benzema ? "Aucun problème" pour Valbuena

"Il m'a tout de suite dit : 'Mat, il y a une vidéo, c’est chaud.' Il m’a dit qu’il m’aimait bien et qu’il se voyait mal passer à côté de moi et ne pas me le dire (…). Je lui ai demandé ce qu'on voyait. Il m’a donné un peu les détails de la vidéo. Il m'a certifié l’avoir vue (…). Il m’a juré sur sa fille, il a dit que c’était chaud (…). Il m’a fait peur. Il m'a menti (Karim Benzema a ensuite reconnu n'avoir jamais vu la vidéo, ndlr) pour que je rencontre cette personne-là, pour rendre service à son ami tout simplement", a-t-il raconté, au sujet de leur entrevue dans la chambre de Karim Benzema, le 6 octobre, en plein stage de l'équipe de France à Clairefontaine.

Mathieu Valbuena : "Non, tarlouze, ce n'est pas amical"

Clairement, Mathieu Valbuena avait eu l'impression que son coéquipier cherchait à lui forcer la main : "Il ne m’a pas dit de payer, mais la façon dont il m’a dit les choses me fait penser que oui (…) Djibril (Cissé, qui l'a alerté le premier sur le chantage en question, ndlr) m’a juste prévenu. Il ne m’a pas dit d’aller voir telle ou telle personne qui pourrait tout gérer comme un magicien. (…) J’ai senti que Karim voulait que je rencontre son ami avec insistance. Je lui ai demandé qui avait cette vidéo. J’ai demandé s’ils étaient à Marseille. Il a dit qu’il ne savait pas, mais il m’a dit : 'Attention Mat, c’est des gros gros voyous.' Dans ma tête, je me suis dit que cette personne qui pouvait résoudre mon problème, c’était pas gratuitement."

À LIRE AUSSI >>  Jean-Michel Aulas prêt à jouer les médiateurs entre Valbuena et Benzema

Le joueur de l'OL a enfin évoqué sa relation avec Karim Benzema : "Il n’a pas eu de ton agressif (avec moi) parce que je pense qu’il me respecte devant moi. Avec Karim, on a des relations en sélection. En dehors, je ne sais pas quel garçon il est. Mais quand on entend les écoutes, c’est pas quelqu’un qui me respecte beaucoup. En tout cas, il y avait un vrai décalage entre la conversation qu’on a eue nous et la retranscription téléphonique avec son ami." Au fait, a-t-il considéré le terme "tarlouze", révélé par lesdites écoutes, comme "amical" ? "Non, ce n’est pas amical. C’est irrespectueux, parce que ce n'est pas vrai." Une certitude : quand les deux hommes pourront de nouveau se parler, ils auront plein de choses à se dire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter