Alessandrini : "Bielsa ? Je ne peux pas dire qu'il m'a fait progresser"

Alessandrini : "Bielsa ? Je ne peux pas dire qu'il m'a fait progresser"

DirectLCI
FOOTBALL – Une semaine après la démission de Marcelo Bielsa, Romain Alessandrini ne semble pas regretter le départ soudain de l'ex-entraîneur de l'Olympique de Marseille. Le milieu offensif français a visiblement eu des rapports complexes avec l'Argentin au cours de la saison passée.

Samedi dernier, Romain Alessandrini avait été un des rares joueurs à réellement s'exprimer sur le départ soudain de Marcelo Bielsa après la défaite de l'OM contre Caen en ouverture du Championnat. "Je pense que ça ne se fait pas, tout simplement" avait-il lâché, amer, au micro de beIN Sports dans la foulée de la démission de l'Argentin. Si ces mots avaient pu dépasser la pensée de Romain Alessandrini, le joueur n'a finalement pas dévié de sa ligne de conduite une semaine plus tard : il ne regrette absolument pas son ex-entraîneur, comme il le confirme dans un entretien accordé au Journal du Dimanche.

Le milieu offensif reconnaît que Bielsa "a agi sur l’envie collective et nous a fait vivre de bons moments" et que "son départ peut être un électrochoc positif", mais il pointe du doigt les méthodes de l'Argentin, principalement son management et sa façon de gérer les joueurs notamment lorsqu'il fut remplacé à la mi-temps du match contre Caen lors de la 1re journée. "Les joueurs ont accepté sa vision du foot, mais tous n’ont pas assimilé ses concepts. Ce n’était pas la meilleure première période de ma carrière (contre Caen), mais je ne pensais pas sortir ! Le coach ne m’a rien expliqué, il ne l’a jamais fait de toute façon… Je ne peux pas dire qu’il m’a fait progresser. Il n’a pas eu confiance en moi" dit-il dans les colonnes du JDD.

"Bielsa ne nous a même pas serré la main"

Alessandrini est également revenu en détail sur la façon dont Bielsa a annoncé son départ à ses joueurs au lendemain du match face à Caen, alors que le technicien avait d'abord fait part de sa démission à la presse le samedi. Là encore, ça ne passe pour l'ancien joueur du Stade Rennais qui n'a ressenti "aucune émotion" lors du speech de fin d'El Loco à son groupe.

A LIRE AUSSI
>> Mensonges et gros sous, comment Bielsa a manipulé l'OM
>> Après le départ de Bielsa, se tourne vers l'Italie

"Il n’est pas resté longtemps. Il a simplement justifié son choix et remercié le staff et les joueurs, explique Alessandrini. Mais il n’y avait aucune émotion. Il ne nous a même pas serré la main, alors que ses adjoints l’ont fait. On doit vite passer à autre chose. Cela ne sera pas un problème pour moi, car Bielsa ne m’a pas marqué. Humainement, je n’en garderai pas un grand souvenir." De souvenirs, il en est également question lors de son entretien, lorsqu'il fait part de son envie de voir Frédéric Antonetti, son ex-coach à Rennes, à la tête de l'OM, un homme qui "a les épaules pour entraîner ici, beaucoup de caractère et une large connaissance du foot" selon Alessandrini. "Lui m’a fait progresser." Cela a le mérite d'être clair.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter