''Alfredo Di Stéfano, c'est le Real Madrid'' pour Florentino Perez

''Alfredo Di Stéfano, c'est le Real Madrid'' pour Florentino Perez
Football

DECES - Disparu hier à l'âge de 88 ans, Alfredo Di Stéfano était une légende au Real Madrid, club qu'il a hissé sur le toit de l'Europe. Le président Florentino Pérez lui a rendu un hommage appuyé lundi soir.

Jolie coïncidence. Trente-six ans après Santiago Bernabeu, ancien footballeur et illustre dirigeant espagnol qui a aujourd'hui laissé son nom au stade du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, une autre légende du football madrilène, est mort pendant une Coupe du monde. Lundi, trois jours après avoir soufflé ses 88 bougies, l'attaquant d'origine argentine s'est éteint, des suites d'un arrêt cardiaque survenu ce week-end. Ce qui a plongé l'Espagne dans la tristesse et en particulier le Real, son club historique, dont il a écrit les premières lignes d'histoire.

Lors d'une conférence de presse convoquée en urgence dans les travées du stade, le président Florentino Perez a annoncé qu'une chapelle serait installée, ce mardi matin, en honneur de celui qui était encore le président d'honneur du club merengue jusqu'à sa disparition. Puis, d'un ton monocorde, il a fait part de la douleur de la Maison blanche. ''Aujourd'hui est un jour que nous pensions ne jamais vivre, un jour de tristesse pour tout le "Madridisme". En mon nom et en celui du Real Madrid, (je présente) mes condoléances et mon affection à sa famille en général et a ses enfants en particulier.''

''Alfredo a changé l'histoire de ce club et de ce sport''

Pendant de longues minutes, ralenties par un débit tout en contrôle, le président a rappelé ce que l'Argentin d'origine avait fait pour Madrid, des cinq premières Coupes d'Europe soulevées au Super Ballon d’or qui lui a été donné en 1989, le seul qui ait un jour été donné à un footballeur. Et de conclure, sobre : ''Alfredo a changé l'histoire de ce club et de ce sport. Alfredo Di Stéfano, c'est le Real Madrid.''

Il est surtout vrai que l'élégant Argentin, révélé aux Millonarios de Bogota (Colombie), ne s'est jamais éloigné de la maison mère. Parti faire ses classes de coach ailleurs après sa carrière (Elche, Boca Juniors, Sporting Lisbonne), il s'est assis sur le banc madrilène par deux fois (1982-84 puis 1990-91), puis n'a cessé de visiter les couloirs de Santiago-Bernabeu. A Madrid, la légende s'entretient au quotidien et Karim Benzema, Cristiano Ronaldo ou Gareth Bale ont tous eu droit à leur photo au côté de leur illustre prédécesseur. Un mythe qui, même éteint, restera bien réalité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent