Allemagne : deux ans après Lahm, Schweinsteiger arrête aussi

Allemagne : deux ans après Lahm, Schweinsteiger arrête aussi
Football

FOOTBALL - Eliminé avec l'Allemagne en demi-finale du dernier Euro, Bastian Schweinsteiger a décidé de prendre sa retraite internationale. Le milieu relayeur, qui aura 32 ans dans trois jours, l'a annoncé ce vendredi sur twitter.

Il part sur un échec mais qu'importe. A bientôt 32 ans, Bastian Schweinsteiger a vécu une carrière riche en émotions et en succès avec la Mannschaft. Après douze ans de bons et loyaux services, le capitaine allemand tire sa révérence, comme avait pu le faire l'homme qui lui a passé le brassard, Philipp Lahm, en 2014 après la victoire en Coupe du monde. 

"J'ai demandé au sélectionneur (Joachim Löw) de ne plus tenir compte de moi à l'avenir car je souhaite me retirer", a ainsi écrit "Schweini" dans une lettre publiée sur twitter ce vendredi. Avec 120 sélections au compteur, 24 buts et surtout 38 apparitions en tournoi majeur (Euro + Coupe du monde), un record absolu, Bastian Schweinsteiger est devenu un visage charismatique de la Mannschaft. Une sélection avec laquelle il a remporté le dernier Mondial donc, mais aussi atteint la finale de l'Euro 2008, les demi-finales de l'Euro 2012 et 2016 et les demi-finales des Mondiaux 2006 et 2010. Un sacré palmarès.

"Bon et raisonnable de partir"

Mais comme les aventures internationales ne peuvent pas toutes s'achever comme celle de Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger a donc raté sa sortie. Le milieu relayeur, réputé (entre autres) pour ses passes précises et ses frappes puissantes, se souviendra certainement longtemps de son dernier match en sélection : une défaite en demi-finale face à la France (0-2) à laquelle il a grandement participé avec cette main venue de nulle part et conséquence du premier but tricolore sur penalty.

"'Jogi' Löw savait ce que signifiait pour moi l'Euro 2016 en France car je voulais absolument gagner ce titre que l'Allemagne n'a plus remporté depuis 1996. Ca n'est pas arrivé et je dois l’accepter", a reconnu Schweinsteiger, qui n'oublie pas les grands moments qu'il a vécus. "En gagnant la Coupe du monde (au Brésil), nous avons réussi quelque chose d'historique et aussi sur le plan émotionnel qui ne se reproduira plus dans ma carrière, écrit-il. C'est pourquoi il est bon et raisonnable de partir et de souhaiter à la Mannschaft tous les vœux pour la qualification pour le Mondial 2018."

Le milieu de terrain, de moins en moins fringuant sur le plan physique ces derniers mois, laisse derrière lui une génération pleine de promesses, symbolisée par les Toni Kroos, Ilkay Gündogan, Emre Can et autre Julian Weigl (liste non exhaustive). Il peut partir tranquille...

A LIRE AUSSI
>> Schweinsteiger, Özil, ..., quand les Allemands adressent des mots de sympathie à la France
>> VIDEO - France - Allemagne : cette main de Schweinsteiger qui provoque le penalty
>> Allemagne : Lahm dit adieu à la sélection

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent