Après la popularité de François Hollande, Ibrahimovic peut aussi faire le beau temps...

Football
INTERVIEW - Malgré son départ de Paris, le géant suédois continue de faire beaucoup parler en France. Et quelques heures après sa sortie dans Le Monde, où il égratignait François Hollande, au micro d'Infosport+, Zlatan Ibrahimovic fait encore des siennes.

Incorrigible. Fidèle au personnage attachant mais égocentrique qu'il s'est construit ses dernières années, Zlatan Ibrahimovic n'a visiblement pas décidé de changer. En même temps, à 34 ans, c'est peut-être un peu tard... Et ce n'est pas parce qu'il quitte la France (sans doute pour Manchester United, mais l'intéressé ne veut pas confirmer...) que le Suédois a décidé de ne plus parler du pays et de la capitale qui l'ont accueilli quatre saisons durant.

"Les Français m'aiment et je les aiment aussi"

Pour preuve, sa sortie un peu surréaliste dans Le Monde mardi, où, entre autres, il lâche : "Je peux rendre populaire François Hollande, si je veux". Une interview qui en a précédé une autre, cette fois-ci chez Infosport+, dans laquelle Zlatan se ne mêle cette fois-ci plus de politique mais bien du ciel, puisqu'il explique que depuis qu'il a quitté Paris "il pleut"... Plus sérieusement, l'homme aux 156 buts pour le PSG confie aussi qu'il a "passé quatre  années fantastiques en France", que "les Français [l]'aiment" et qu'il "les aime aussi".

Toujours mystérieux sur son avenir - "Beaucoup de gens pensent savoir où je vais mais ils ne savent rien. Ça m'amuse" -, Ibra l'est beaucoup moins sur l'identité de celui qui doit désormais prendre le leadership qu'il vient de laisser vacant au sein du club parisien : "J'aimerais que Verratti (Marco) porte mon numéro (le n° 10), a-t-il encore expliqué. C'est déjà une star !" Mais pas encore au niveau de Zlatan.

A LIRE AUSSI 
>>  "J'aide ce pays plus qu'il ne l'aide" : Ibra se paye François Hollande
>> Tout l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter