Après la Syrie, l'Indonésie désire Mourinho comme sélectionneur

Après la Syrie, l'Indonésie désire Mourinho comme sélectionneur
Football

SELECTION – Actuellement sans emploi, José Mourinho suscite la convoitise de la sélection nationale d’Indonésie. Le ministre des Sports du pays a annoncé qu’il aimerait enrôler le coach portugais en dépit de son impressionnant salaire.

Après la Syrie, place à l’Indonésie ! Depuis son limogeage de Chelsea en décembre, José Mourinho tente tant bien que mal de trouver un nouveau point de chute afin de relancer sa carrière. Toujours désireux de prendre la succession de Louis van Gaal sur le banc de Manchester United la saison prochaine, le Portugais peine à séduire les gros d’Europe mais il conserve malgré tout une importante cote de popularité auprès des sélections nationales de second rang.

L'Indonésie privée de rencontres internationales pour ingérence politique

Au mois d’avril, la Fédération syrienne de football avait proposé au "Special One" de prendre la tête de son équipe, avant d’être gentiment recalée par le principal intéressé et son agent Jorge Mendes. Cette fois-ci, c’est au tour de l’Indonésie de réfléchir à l’opportunité d’enrôler José Mourinho. Le ministre des Sports du pays, en personne, a révélé son intérêt pour l’ancien coach de Chelsea après en avoir discuté avec le président de la République d’Indonésie et Erick Thohir, vice-président du Comité Olympique indonésien, président et propriétaire de l’Inter Milan.

A LIRE AUSSI >> José Mourinho futur sélectionneur de la Syrie ?

"Ce plan a été discuté avec le président Joko Widodo, même si cela ne sera pas facile, explique Imam Nahrawi en référence au salaire du Portugais. J’ai demandé le salaire de Mourinho qui est d’environ de 16,5 millions d’euros. L’arrivée de Mourinho ajouterait de l’enthousiasme aux fans de football indonésiens. Nous avons besoin de cela pour motiver nos joueurs." Si l’Indonésie dispose d’une surface financière assez importante pour répondre aux exigences de l’entraîneur, on doute que ce dernier s’embarque au sein du projet sportif de la 185e nation au classement Fifa et qui a récemment été privée de rencontres internationales pour ingérence politique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent