Une suspension de Neymar pour la finale de la Ligue des champions est-elle crédible ?

L'UEFA déconseille fortement aux joueurs d'échanger leurs maillots après les rencontres.

La presse anglaise, orpheline de ses clubs dans le dernier carré de la Ligue des champions, indique que la star du PSG pourrait être sous le coup de sanction de l'UEFA après avoir échangé son maillot avec un joueur de Leipzig à l'issue de la victoire en demi-finale, le 18 août. Si des supporters parisiens s'inquiètent, une sanction apparaît aujourd'hui plus qu'improbable.

Avec une victoire probante face au RB Leipzig en demi-finale de la Ligue des Champions (3-0), le Paris-Saint-Germain se rapproche un peu plus encore d'un titre derrière lequel il court depuis de longues années. Face à Munich ou à Lyon en finale, l'équipe devra-t-elle néanmoins évoluer sans son attaquant brésilien Neymar ?

À peine la qualification en poche, le taboïd anglais The Sun a en effet indiqué que la star du PSG pourrait être interdite de jouer le dernier match de la compétition. En cause : un échange de maillot avec le joueur de Leipzig Marcel Halstenberg à l'issue du coup de final mardi soir. Un geste habituel sur le terrain mais qui va à l'encontre, assure le média britannique, du protocole sanitaire défini par l'UEFA. Et qui pourrait conduire l'instance organisatrice de la Ligue des Champions à sanctionner le crack brésilien.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

31 pages de protocole

Une telle interdiction figure-t-elle vraiment dans le document rédigé par l'UEFA ? Dans ce "protocole de retour au jeu", un passage mentionne en effet l'attitude à adopter à l'issue des rencontres et souligne qu'il est "recommandé aux joueurs de ne pas échanger leurs maillots". Suffisant pour imaginer une sanction, aux yeux du Sun, qui rappelle qu'en page 6, l'UEFA explique que "le non-respect des consignes présentées à travers ce protocole pourra conduire à des mesures disciplinaires"

Lire aussi

Si ces mots sont écrits noir sur blanc, leur interprétation par le tabloïd apparaît abusive. En effet, plusieurs éléments laissent aujourd'hui à penser qu'une sanction serait très peu probable, voire quasiment impossible à prononcer. Tout d'abord, on observe sur les images que Neymar n'est pas à l'initiative de cet échange de maillot. Le Brésilien salue son adversaire, qui lui demande son accord pour conserver ce souvenir de leur affrontement. Ce que le joueur du PSG accepte.

Par ailleurs, contrairement à d'autres points évoqués dans le protocole, l'échange de maillot est seulement "déconseillé" par l'UEFA, et pas totalement prohibé. La formulation du passage qui le mentionne tient de la recommandation plus que d'une interdiction pure et simple. Particulièrement détaillé, le texte semble d'ailleurs très compliqué voire impossible à respecter en intégralité. La séquence impliquant Neymar est à mettre en parallèle avec la multitude d'autres légères "infractions" à ce règlement. Citons par exemple les quelques contacts et gestes amicaux (mains sur l'épaule etc.) observés entre les joueurs lors de l'échauffement. Des scènes capturées par les photographes et qui vont-elles aussi à l'encontre des règles édictées par le protocole. 

Enfin, il faut souligner le fait que depuis la reprise de la Ligue des champions, l'UEFA s'est montrée relativement clémente avec les joueurs et les staffs des équipes en lice. Les rares sanctions décidées à l'issue des rencontres ont en effet porté sur le retardement du coup d'envoi. Le coach parisien, jugé responsable du décalage de quelques minutes du lancement de la partie face à Bergame au tour précédent, a notamment écopé d'un avertissement. Le club devant pour sa part s'acquitter d'une amende de 30.000 euros. Aucun manquement au protocole sanitaire n'a jusqu'à présent donné lieu à des sanctions. 

En résumé, s'il est bien indiqué par l'UEFA qu'échanger son maillot est déconseillé aux joueurs après les matches, rien ne permet aujourd'hui de préjuger d'une suspension de Neymar pour la finale de Ligue des Champions. Plus qu'improbable, une telle sanction apparaîtrait par ailleurs disproportionnée alors que le joueur parisien n'était pas à l'origine de cet échange, ce dont témoignent les images de la scène tournées après le succès contre Leipzig. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

EN DIRECT - Deux Israéliennes tuées dans des tirs de roquettes depuis Gaza

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.