Après PSG-Barça, les supporters de l'OM admirent-ils le PSG ? Plongée au cœur de la mauvaise foi

Après PSG-Barça, les supporters de l'OM admirent-ils le PSG ? Plongée au cœur de la mauvaise foi

CLASICO – En atomisant le FC Barcelone (4-0), c’est peu dire que le PSG a frappé les esprits dans le football français. Mais comment cet exploit a-t-il été vécu du côté de Marseille ?

Février 2017, toute la France est admirative de la victoire retentissante (4-0) du PSG contre le FC Barcelone, le soir de la Saint-Valentin, en 8es de finale aller de la Ligue des champions. Toute ? Non, une ville résiste encore et toujours à cette effusion d’émerveillement. Marseille, qui accueille justement Paris ce dimanche à l’occasion du "Clasico" de la Ligue 1, a perçu la performance historique de leurs meilleurs ennemis d'une autre manière que les autres.

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Lire aussi

Jean-Philippe, 40 ans, abonné au Vélodrome depuis 1998, membre des South Winners jusqu’à 2010, puis du groupe MTP (Marseille Trop Puissant) dans le virage nord, affirme n’avoir même "pas regardé le match". Ce qui ne l’empêche toutefois pas de porter un œil critique : "Bon, ils ont gagné, c’était éclatant, très bien, mais je n’allais pas me gargariser non plus. La plupart des gens avec qui j’en ai discuté pensent comme moi : Paris peut faire un exploit ou deux mais l’essentiel, c’est qu’ils ne gagnent pas la Ligue des champions. Donc s’ils battent le Barça en 8es, on s’en fout. On sait que Paris est une grosse équipe, qui a le niveau pour aller en quarts. S’ils arrivent en demi-finale, là, à Marseille, on sera à fond pour l’équipe adverse. Bon, s’ils se font sortir là, après le 4-0, on va quand même se marrer. Ce serait la honte totale. Même en quarts, ce serait drôle."

C’était un match de corrompus !- Bengous

Devenu célèbre pour ses vidéos humoristiques explosives, Bengous, lui, s’est montré moins indifférent. "Les Parisiens, c’est des voleurs ! Et là ils font tous les marioles ! C’était un match de corrompus ! Comment tu peux t’imaginer que le FC Barcelone, il perde 4-0 ?! Messi, meilleur joueur du monde, 350 000 Ballons d’or, il s’est pris un petit pont par Rabiot ! Mais attendez ! Je savais pas si c’était Messi ou Étienne Didot ! On aurait dit qu’ils sortaient de garde à vue, les Barcelonais ! Match 100% arrangé ! Dans quel monde on vit pour regarder des trucs comme ça ? Et ils sont contents les Parisiens, alors qu’ils ont encore rien gagné. La petite étoile (la victoire en Ligue des champions, ndlr), elle est encore à nous. Les Parisiens, ils se les inventent, ils se collent des étoiles de partout ! C’est pas des patchs anti-ciragette gros !", s’enflamme-t-il ainsi dans la vidéo qu’il a consacrée au match sur sa page Facebook.

Joint ensuite par téléphone, le supporter-humoriste a tout de même nuancé son propos : "En fait j’ai arrêté de regarder au bout de vingt minutes. J’avais parié sur une victoire de Barcelone et j’étais dégoûté. Donc je n’ai pas pu être admiratif. Bon, je ne vais pas dire que c’était truqué, mais c'était bizarre. Le FC Barcelone, c’est la meilleure équipe du monde. Leur attaque, c’est une machine de guerre. Donc 4-0, c’est qu’il y a eu de l’abus. C’est pas normal. Ils frappent au but 30 fois par match d’habitude, et là deux fois. On a vu Neymar refaire ses lacets pendant un quart d’heure en pleine attaque de son équipe ! Mais on n’a jamais vu ça ! Au retour en tout cas, je serai à fond pour le Barça. Et ils doivent être énervés là. Le PSG ne m’a pas du tout impressionné. Le score a été impressionnant, oui, mais je ne me suis pas mis en transylvanie (sic). Je m’en tape !"

Lire aussi

Même son de cloche, ou presque, du côté de l’autre supporter emblématique de l’OM, René Malleville : "Franchement, je m’en fous, mais d’une force ! Ça me laisse complètement froid. Je ne suis même pas anti-Parisien. Pour moi, notre seul rival, c’est Saint-Étienne. On n’a rien à voir avec Paris. Qu’ils gagnent 4-0 ou perdent 10-0 contre le Barça, pour moi, c’est pareil. En ce moment, l’OM est en plein renouveau et la majeure partie des supporters vivent pleinement ce renouveau, sans regarder le PSG. On nous parle de l’indice UEFA des clubs français en coupe d’Europe, d’accord, mais nos points UEFA, on ira les gagnera nous-mêmes. On vit une période dorée et on n’a besoin de personne d’autre !"

En quête d’autre chose que de désintérêt, on s’est alors tourné vers la presse locale. Et voici ce que nous a indiqué Mario Albano, plume historique du quotidien La Provence : "À l’échelle de la rédaction, je peux juste dire que certains de mes confrères ont été un peu démoralisés par ce match. Ils se demandaient si les joueurs du Barça n’avaient pas lâché le match pour affaiblir leur entraîneur, Luis Enrique. Ça n’a pas été bien vécu, quoi. Dans la ville, je ne sais pas, mais on n’a pas senti d’enthousiasme, hein. Il me semble que quand Paris avait éliminé Chelsea, ça avait été assez bien accepté, parce qu’ils avaient montré du caractère, après avoir eu des difficultés. Là, vu l’ampleur de la victoire, surtout contre le Barça, qui reste un mythe du beau jeu… Les Marseillais devaient espérer le score inverse. Et ils espèrent encore une qualification du Barça." Les Parisiens n’ont donc plus qu’à souffrir mille peines, au match retour, pour se mettre les Marseillais dans la poche.

En vidéo

[Téléfoot 19/02] Ligue 1 : Eyraud : « Gagner face au PSG »

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter