"Il est temps de tourner la page" : malgré les sifflets, Neymar réussit son retour... de la plus belle des manières

Football

Toute L'info sur

Neymar la superstar du PSG

LIGUE 1 - Le Paris Saint-Germain s’est imposé sur le fil face à Strasbourg 1-0, samedi, grâce à un splendide retourné dans le temps additionnel de Neymar, conspué jusque-là pour son premier match depuis quatre mois sous les couleurs parisiennes.

Pouvait-il mieux faire ? Samedi face à Strasbourg, Neymar était attendu dans les virages. Et l'accueil du Parc a été à la hauteur de ce que le feuilleton de l'été laissait présager. D'abord copieusement sifflé, le Brésilien a longtemps fait le dos rond, faisant mine de ne pas entendre les broncas descendues des tribunes et de ne pas voir ces banderoles qui l'envoyaient - notamment - à Vila Mimosa, le plus grand quartier de prostitution de Rio... 

Titulaire, celui qui a donc du se résigner à ne pas rallier le Barça a fait son match. On l'a même trouvé très en jambes. Et extrêmement sérieux au cours de cette rencontre. Le crack auriverde n'a rien laissé paraître de son agacement et n'a pas versé dans les exagérations et les discussions qui exaspéraient ses plus grands fans. 

Voir aussi

Face aux Strasbourgeois, après avoir pris la mesure du contexte qui l'entourait, il s'est imposé comme le meilleur Parisien sur la pelouse. C'est lui qui, alors que son équipe semblait être tenue en échec pour de bon, est venu inscrire le but de la délivrance à la 92e. Et quel but ! Le Brésilien a ouvert son compteur avec toute la maestria qu'on lui savait. 

Alors, ce retourné acrobatique, déclenché à la réception d'un centre de Diallo, va-t-il atténuer la rancune du Parc ? C'est fort possible tant la saison est encore longue et le joueur toujours capable d'exploits retentissants. En tout cas, c'est un bon début au regard des applaudissements et des réactions observées sur les réseaux sociaux. A commencer par celle de son coéquipier, Kylian Mbappé, forfait ce samedi. 

La réconciliation aurait  même pu s'opérer encore un peu plus quand l'ancien Barcelonais a marqué un 2e but à la dernière seconde de la partie, mais son équipier Angel Di Maria était hors-jeu au début de l'action (90+5).

En zone mixte, la star du PSG a martelé qu'il "est temps de tourner la page". "Je n'ai rien contre les supporters, rien contre le Paris Saint-Germain en tant qu'entité, tout le monde sait que je voulais partir. C'est ce que je voulais (...) il est temps de tourner la page, aujourd'hui, je suis un joueur du Paris Saint-Germain, je donnerai tout sur le terrain", a déclaré "Ney". "Je veux être heureux, je n'ai pas besoin que tout le monde crie mon nom, je veux juste qu'ils (les supporters) soient derrière le PSG", a-t-il ajouté. 

Interrogé sur les sifflets et les huées de la part d'une partie des supporter parisiens, le Brésilien s'est montré résigné : "Ce n'est pas la première fois que je suis hué. Quand je jouais au Brésil, j'étais souvent sifflé, à l'extérieur. Pareil en France. C'est triste, mais je sais qu'à partir d'aujourd'hui, je jouerai tous les matches comme si je jouais à l'extérieur",

Lire et commenter