Après un passage aux Baumettes, Souleymane Diawara veut "retrouver un club de Ligue 1"

Football
REINSERTION - Sorti de prison fin juin après 3 mois passés au Baumettes pour une affaire d’extorsion de voiture de luxe, l'ancien défenseur de Nice parle pour la première fois. Dans une interview accordée à L'Equipe, Souleymane Diawara se défend et explique qu'il veut continuer à jouer au football.

Le bout du tunnel. Incarcéré du 9 avril au 26 juin dernier pour une sombre affaire d’extorsion de voiture de luxe, Souleymane Diawara (36 ans) ayant d'abord acheté un véhicule sans jamais en voir la couleur avant d'aller rendre visite au vendeur avec quatre complices pour récupérer l'argent, le défenseur, qui était alors sous contrat à Nice, tente de se reconstruire après cette épreuve.

"Je ne suis pas un voyou, je n’avais pas ma place là-bas"

Dans une interview accordée ce mercredi à L'Equipe , le double champion de France (en 2009 avec Bordeaux et en 2010 avec Marseille) revient sur ce douloureux épisode qu'est la détention : "J’ai fait ma prison. Ça ne me paraissait pas juste mais la juge en a décidé autrement, explique-t-il, alors que le dossier n’est toujours pas classé. Ça m’a évidemment énormément ennuyé vis-à-vis de ma famille, de mes proches. Je ne suis pas un voyou, je n’avais pas ma place là-bas. A l’isolement, on est tout seul dans la cellule. Après, ça va, on s’adapte. Je ne peux pas me plaindre par rapport à ceux qui purgent de longues peines. Quand j’y étais, je savais que je sortirais bientôt."

EN SAVOIR + >>  Diawara remis en liberté sous contrôle judiciaire

Peu prolixe sur les détails de l'affaire, Diawara précise quand même "qu'il n'y a pas eu agression", celui qui est désormais sans contrat préfère s'étendre sur la suite de sa carrière. "Evidemment, cette affaire m'a freiné. Mais je peux revenir encore plus fort, confie encore le joueur qui passe son temps entre entre Aix-les-Bains et Le Havre, où il s’entretient physiquement pour pouvoir rejouer rapidement. J'aimerais retrouver un club, de L1 de préférence. On attend, on se tient prêt". Reste à savoir si une équipe va tenter de donner une seconde chance à Souleymane Diawara. 

A LIRE AUSSI >> Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter