Arsenal - MU : deux géants en danger

Arsenal - MU : deux géants en danger

DirectLCI
PREMIER LEAGUE – La rencontre qui opposera mercredi soir (20 h 45) ces deux "monstres" du Championnat d'Angleterre pourrait faire des dégâts. Arsenal (2e) doit se relancer après l'humiliation subie face à Liverpool samedi (5-1) et Manchester United (7e) doit à tout prix redresser la barre au classement.

Réaction obligatoire. Classements différents mais problématiques similaires, Gunners et Mancuniens savent qu'ils vont jouer gros mercredi soir. Les premiers doivent à tout prix reprendre leur marche en avant s'ils veulent poursuivre leur rêve de titre ou, moins ambitieux mais encore plus impératif, celui d'une qualification en Ligue des champions. Les seconds doivent eux aussi réagir, empêtrés qu'ils sont dans une spirale de mauvais résultats.

Alors, des deux côtés de l'Angleterre, chaque camp applique sa thérapie qu'il croit la bonne. Arsenal avance encore une fois la thèse de l'accident pour expliquer la nouvelle correction reçue samedi à Liverpool (5-1) , qui fait pourtant suite à une précédente administrée en décembre par Manchester City (6-3).

Le cas Mesut Ozil inquiète Arsenal

"Nous allons réagir de manière positive, j'en suis convaincu, explique d'ailleurs Arsène Wenger avant le choc contre MU. Une saison à succès est définie par la façon dont vous répondez aux déceptions." Une sorte de méthode Coué pour se forcer à croire que les errances défensives du moment et l'inexistence de Mesut Ozil sur le terrain ne sont que des épiphénomènes.

Côté Red Devils, c'est plutôt une thérapie de groupe qui est appliquée depuis le début de la saison : MU est en transition. Depuis le départ d'Alex Ferguson et l'arrivée de David Moyes, Manchester United tourne au ralenti et alterne le moyen et le mauvais. Pourtant, Moyes ne semble pas menacé, du moins tant que le club ne plonge pas plus loin au classement (7e, actuellement).

Les joueurs veulent quitter Man U

Car en cas de dévissage plus sérieux, des rumeurs d'exode massif des cadres du club sont déjà annoncées par la presse britannique. Le Brésilien Anderson, prêté par Manchester à la Fiorentina, ayant déjà confié que "beaucoup de joueurs ne songent qu'à partir".

Preuve supplémentaire que cette rencontre va se jouer dans une atmosphère inhabituelle, les traditionnelles joutes verbales entre ces deux clubs du célèbre "Big Five" anglais (Manchester United, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Manchester City) sont restées au placard. La peur du vide leur ayant peut-être coupé la parole.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter