Arsenal : Welbeck, joue-la comme Henry

Arsenal : Welbeck, joue-la comme Henry

FOOTBALL - Arsenal a enregistré un large succès contre Galatasaray (4-1), mercredi en Ligue des champions. A cette occasion, Danny Welbeck s'est offert un triplé. Et si les Gunners tenaient avec l'Anglais le nouveau Thierry Henry ?

Une prestation trois étoiles pour se mettre son nouveau public dans la poche. Arrivé le dernier jour du mercato pour 20 millions d'euros en provenance de Manchester United, Danny Welbeck a été le grand artisan de la victoire d'Arsenal contre Galatasaray (4-1), mercredi à l'Emirates Stadium. Dans son nouveau jardin, l'attaquant anglais âgé de 23 ans s'est offert un triplé dans la plus belle des compétitions de clubs, la Ligue des champions. Une performance que seuls avaient réussie jusque-là Nicklas Bendtner, mais surtout Thierry Henry, avec les Gunners.

"Henry, un bon exemple à suivre"

De quoi établir un parallèle entre le champion du monde 1998 et l'ancien Red Devil. D'autant que le Britannique a poussé loin le mimétisme mercredi. Sur son deuxième but, sa vitesse et sa finition d'un plat du pied droit ont par exemple rappelé les plus belles heures de "Titi" sous le maillot d'Arsenal. "Thierry Henry est un bon exemple à suivre", a estimé sur BeIn Sports son entraîneur, Arsène Wenger. "Il n'y est pas encore, il reste du chemin à faire. Quand il est arrivé, on disait qu'il ne marquait pas de buts et là, il commence à en marquer. Il a une vitesse comparable à Thierry. Il commence à comprendre qu'il fait la différence par sa course donc il peut être calme et attendre un peu pour la finition et ça lui réussit."

Welbeck affiche désormais quatre buts à son compteur, lui qui a souvent été raillé pour son manque d'efficacité sous un autre maillot rouge, celui de Manchester United. L'international anglais n'a en effet jamais réussi à atteindre les 10 buts en Premier League en trois saisons dans le nord de l'Angleterre. Mais voilà, Welbeck est aujourd'hui plus sûr de lui et évolue à son poste de prédilection, dans l'axe, ce qui n'était pas souvent le cas du côté d'Old Trafford. "Le réalisme c'est quelque chose que je travaille et aujourd'hui (mercredi) ça a payé. L'entraîneur m'a montré beaucoup de confiance et je suis content de pouvoir la lui rendre. Je joue en pointe, dans la position où j'ai toujours voulu évoluer", a souligné celui qui se dit "ravi" de sa situation. Pas sûr qu'Olivier Giroud, indéboulonnable à la pointe de l'attaque d'Arsenal jusqu'à une fracture du pied gauche , soit de cet avis.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : plus de 100 morts depuis lundi dans la bande de Gaza

EN DIRECT - Vaccination des mineurs : "Il faudra l'envisager à partir de l'automne", selon le Pr Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

"Je ne voulais pas du contrat" : après "The Voice", PaulO trace sa route avec son groupe

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.