Attentats de Paris : minute de silence non respectée, bagarres... une équipe de foot dissoute près de Toulouse

Attentats de Paris : minute de silence non respectée, bagarres... une équipe de foot dissoute près de Toulouse

DirectLCI
SANCTION - Alors que l'heure était encore au recueillement sur tous les terrains de France samedi, après les attaques du 13 novembre, le match entre les U19 de Saint-Sulpice et Bressols a dégénéré. Tellement que le président du club du Tarn-et-Garonne a décidé de dissoudre son équipe jeune.

Outrés. Quand il a appris que la minute de silence observée en hommage aux victimes des attentats de Paris n'avait pas été respectée, que ses joueurs se sont battus avec leurs adversaires puis que certains d'entre eux ont même jeté des pierres sur les spectateurs et des véhicules stationnés aux abords du stade, le sang des dirigeants de Bressols (Tarn-et-Garrone) n'a fait qu'un tour.

EN SAVOIR + >> Les derniers événements en direct

Certains joueurs ont "râlé" avant la minute de silence et "rigolé" pendant...

Et face à la gravité des événements survenus samedi à Saint-Sulpice (Tarn), La Dépêche nous apprend ainsi que plusieurs Bressolais ont "râlé" à l'idée d'un nouveau moment de recueillement avant de "rigoler" pendant et que la gendarmerie a dû intervenir à la mi-temps d'une rencontre qui n'est pas allée à son terme, Christian Lafitte, le président, a décidé de dissoudre son équipe U19.

"C'est lamentable. Je suis écœuré, a notamment expliqué le dirigeant de ce petit club situé entre Toulouse et Montauban . Nous sommes un club qui a une bonne réputation. C'est vraiment dommage de tout gâcher ainsi". Toujours selon La Dépêche, le président de Bressols aurait pris cette décision avant même d'être informé des incidents lors de la minute de silence, car des échauffourées avaient déjà marqué une fin de match de ses joueurs il y a 15 jours. 

À LIRE AUSSI
>>  VIDÉO - Le but de Messi après 24 passes du Barça !
>> 
Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter