Au bout du suspense, le PSG s'offre sa 9e Coupe de la Ligue face à l'OL

Au bout du suspense, le PSG s'offre sa 9e Coupe de la Ligue face à l'OL
Football

FOOTBALL - Au bout des prolongations puis des tirs au but, le PSG s'est offert un 4e trophée, cette saison, en finale de la Coupe de la Ligue face à l'Olympique Lyonnais (0-0 ; 6-5). Les deux équipes, émoussées par la chaleur, n'avaient pas fait trembler les filets de toute la rencontre.

Le premier acte n’a pas manqué de rythme. Il a même été plutôt animé malgré la chaleur suffocante. Au fil des minutes, le PSG est monté en puissance. Les Parisiens se procurent des possibilités offensives dans le dos des défenseurs lyonnais, à commencer par Neymar (10e, 32e, 39e). Mais c’est bien Idrissa Gueye qui est passé le plus près d’ouvrir le score avec une frappe surpuissante, magnifiquement sortie du cadre par un Anthony Lopes inspiré (43e). L’OL a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu dans le sillage d’un milieu impressionnant d’activité. Les Rhodaniens se sont même montrés dangereux à plusieurs reprises (12e, 16e, 45e). Insuffisant pour que les deux équipes parviennent à trouver la faille durant les 45 premières minutes. Les acteurs rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge (0-0).

Deux équipes qui se neutralisent

Au retour des vestiaires, les joueurs lyonnais mettent d’entrée la pression. Les Parisiens peinent à contrôler véritablement la rencontre. Memphis Depay génère une grosse frayeur chez les Rouge et Bleu avec une frappe contrée qui échoue tout près du montant (49e). Neymar réplique avec un coup franc lointain vicieux (53e). Malgré quelques frayeurs de part et d’autre, les deux formations se neutralisent. L’abattage de Marco Verratti répondant au travail monstrueux de Maxence Caqueret au milieu de terrain. Passée la 75e minute, les traits des joueurs se tendent. 

La fatigue physique est évidente mais aucune des deux équipes ne lâche le morceau. Les Lyonnais se montrent les plus dangereux avec deux occasions nettes : un coup franc puissant de Maxwell Cornet (81e) et une frappe de Toko-Ekambi (82e). Quelques minutes plus tard, Lopes sauve son équipe avec une belle claquette sur une tête puissante de Neymar bien servi par Herrera (87e). Les Parisiens poussent dans les derniers instants pour emporter la décision Rien à faire, le verrou ne saute pas. L’arbitre siffle la fin du temps réglementaire, les deux équipes devront se départager en prolongations. 

Des prolongations pauvres en occasions

Malgré les nombreux changements, les 22 acteurs sont manifestement émoussés physiquement, une odeur de KO se fait sentir. Angel Di Maria pense ouvrir le score mais bute de nouveau sur un Lopes impérial (95’). Sur un modèle de contre quelques secondes plus tard, les Lyonnais mettent en position Bertrand Traoré qui manque le but d’un rien. Les Rhodaniens semblent plus fringants, font mal à leurs adversaires mais peinent à se montrer véritablement dangereux. Après plusieurs minutes hachées par les fautes, les acteurs atteignent la mi-temps des prolongations sans avoir trouvé la clé dans le bloc adverse. 

Les quinze dernières minutes se révèlent être un véritable calvaire pour les joueurs. Aucune véritable opportunité à se mettre sous la dent jusqu’à la 119e minute. Lancé par Neymar, Di Maria est fauché à l’extrême limite de la surface par Rafael. M. Brisard n’hésite pas et sort le carton rouge à l’encontre du latéral brésilien. Un coup franc de Neymar bien trop enlevé plus tard, la séance de tirs aux buts fatidique arrive. Après que les deux équipes se sont rendus coup pour coup, Bertrand Traoré craque le premier, au dernier tour des tirs au but. Le PSG remporte son 4e trophée de la saison et restera le dernier vainqueur de la Coupe de la Ligue. Lyon, de son côté, laisse échapper une occasion de se qualifier en Coupe d'Europe l'an prochain. Il lui faudra remporter la Ligue des champions pour espérer l'être.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent