Avant Chelsea-Atlético Madrid, la défense de José Mourinho

Avant Chelsea-Atlético Madrid, la défense de José Mourinho

DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Interrogé pour savoir s'il comptait bétonner comme au match aller contre l'Atlético, Jose Mourinho, le manager de Chelsea, en a profité pour défendre sa façon de faire évoluer ses équipes. Et brouiller les pistes.

"Il a garé non pas un, mais deux bus devant le but." Dimanche en fin d'après-midi, Brendan Rodgers était fumasse. L'entraîneur de Liverpool venait de voir son équipe, leader en pleine bourre de la Premier League, s'incliner (0-2) sur sa pelouse d'Anfield face au Chelsea ultra-défensif de José Mourinho . Lequel frappait là un grand coup opportun juste avant de recevoir un Atlético Madrid qui a lui aussi le vent en poupe, ce mercredi soir en demi-finale retour de la Ligue des champions. Il y a une semaine, au match aller, les deux équipes s'étaient quittées sur un austère 0-0 en forme d'ode à la rigueur défensive. Et cette fois ?

"Le football est plein de philosophes, plein d'incroyables penseurs qui ont des théories tactiques extraordinaires, a ironisé le Special One mardi soir en conférence de presse. Mais la réalité est la réalité. Une équipe qui ne défend pas bien n'a pas beaucoup de chances de gagner. Si vous donnez des espaces à l'adversaire, vous êtes stupide." "Bien défendre n'est pas facile. Vous devez féliciter les équipes qui défendent bien", a clamé, en écho, son homologue madrilène Diego Simeone. Personne ne devrait donc se découvrir à Stamford Bridge.

Mourinho : "Je ne sais pas comment on va jouer"

Ajoutez à cela qu'en huit demi-finales de Ligue des champions disputées (record absolu pour un entraîneur), Mourinho a été éliminé six fois. Cette statistique devrait davantage l'inciter à la prudence, pour éviter le moindre faux pas. D'autant que Chelsea sera privé de Frank Lampard et John Obi Mikel, suspendus, et que Petr Cech, John Terry et Eden Hazard, tous trois blessés à l’aller, ne seront sans doute pas au top de leur forme physique ce mardi soir.

Mais il ne faut cependant pas oublier qu'en quart de finale retour, le 8 avril, face au PSG (2-0), les Blues, défaits (3-1) à l'aller, avaient su mettre une forte pression sur le but adverse durant tout le match. "Vous devez travailler en fonction de vos qualités, a expliqué le Mou. Si vous avez un attaquant comme Drogba, qui gagne tous les duels aériens, pourquoi jouer court ? Avant, quand une équipe développait une stratégie en fonction de ses qualités et de celles de l'adversaire, on parlait d'une équipe intelligente. Moi, je ne sais pas comment on va jouer. On va peut-être jouer comme on a fini contre le PSG. On est la seule équipe jusque-là à avoir joué avec trois avant-centres."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter