Andorre-France : Kylian Mbappé au fond du trou chez les Bleus, c’est grave docteur ?

Football

FOOTBALL - Fin de saison morose pour Kylian Mbappé : le "Petit Prince" du football français a sombré comme ses partenaires en Turquie (2-0), samedi en match de qualifications à l'Euro 2020. C’est peu dire que l’attaquant parisien est attendu au tournant, ce mardi soir, en Andorre.

Interrogé lundi en conférence de presse, à la veille d’un Andorre-France devenu crucial pour atteindre la phase finale de l’Euro 2020, sur le gros coup de mou de Kylian Mbappé, et plus particulièrement sur sa prestation en Turquie samedi (défaite 2-0), Didier Deschamps a fait du Didier Deschamps : "Sincèrement, à part Hugo Lloris qui a été à son niveau, tous les autres ont été en deçà. Que ce soit plus accentué sur lui... Moi, je prends ça d’un point de vue collectif. Il a été en dessous, avec moins de mobilité, moins de ballons, par rapport à d’habitude. Dans ses prises de risques et actions individuelles, il n’a pas eu son rendement habituel. Mais je ne vais pas faire un traitement particulier avec Kylian, Il fait partie d’un collectif et il en dépend."

Kylian Mbappé joue beaucoup, peut-être trop. Il est un peu fatigué, il manque de précision.- Thomas Tuchel... en février

Le problème, c’est que même dans le cadre collectif, chacun s’attend désormais à ce que Kylian Mbappé fasse du Kylian Mbappé, à savoir dynamiter les défenses adverses et faire des différences par sa vitesse de course, ses dribbles, sa justesse technique, sa vision du jeu, et cette audace, parfois assimilée à de l’arrogance, qui, jusqu’à présent, l’a rendu imperméable à toute forme de pression. Or, le prodige tricolore n’y parvient plus, en cette fin de saison, avec les Bleus. 

Voir aussi

On l’a constaté en Turquie, où il a perdu un total de 22 ballons, de loin son pire ratio en équipe de France. On l’avait déjà vu le 2 juin, en match amical face à la Bolivie (2-0), lors duquel il avait pourtant été aligné dans l’axe de l’attaque, le poste de prédilection qu’il réclame, mais il a affiché un individualisme forcené dans ses choix tranchant avec le jeu collectif chatoyant alors développé autour de lui par Antoine Griezmann, Thomas Lemar et consorts. Lors de ses deux rencontres, son visage a d’ailleurs trahi sa nervosité, comme s’il fulminait intérieurement...

Voir aussi

Comment l’expliquer ? L’intéressé n’a, en tout cas, pas pris la peine de le faire, alimentant par son silence le sentiment de son exaspération. Une évidence, tout de même : Kylian Mbappé, qui ne s’est jamais blessé en cette saison post-Coupe du monde, a déjà disputé 53 matchs depuis août, portant souvent son équipe du PSG à bout de bras pour compenser les absences de ses partenaires, et signant, en termes de statistiques, le plus bel exercice de sa jeune carrière, avec 39 buts en 43 matchs, le ratio le plus élevé d’Europe derrière Lionel Messi. Cependant, son entraîneur, Thomas Tuchel, prévenait ainsi dès février : "Il joue beaucoup, peut-être trop. Il est un peu fatigué, il manque de précision."

Peu concerné lors des entraînements des Bleus

Paradoxalement, même quand tout allait bien collectivement autour de lui, Kylian Mbappé avait déjà fait montre d’une nervosité certaine , traduite par d’inhabituels cartons rouges à Nîmes, début septembre 2018, ou plus récemment en finale de Coupe de France contre Rennes, le 27 avril. Sa petite phrase, lâchée aux Trophées UNFP pour demander "plus de responsabilités" et menacer de quitter Paris, corrobore aussi la thèse d’un renfermement sur lui-même, dont les répercussions médiatiques semblent beaucoup lui peser, depuis, dans ce contexte...

Voir aussi

Dit autrement : l’attaquant star est fatigué, à la fois physiquement et psychologiquement. Selon Le Parisien, le staff des Bleus s’est ainsi étonné, ces derniers jours, de le voir si peu concerné lors des entraînements, lors desquels il a eu tendance à négliger les exercices physiques et à ne se focaliser que sur les frappes au but. Faut-il donc le laisser au repos, et le piquer au passage dans son orgueil, en le laissant sur le banc ce mardi en Andorre ? Didier Deschamps n’a rien dit là-dessus en conférence de presse, mais sa tirade pour réinscrire Kylian Mbappé dans un cadre collectif, signifie sans doute que le sélectionneur veut plutôt profiter de l’occasion pour le relancer, et le voir de nouveau s’ouvrir aux autres. C'est à voir.

Lire et commenter