PSG-Manchester United : Leandro Paredes, le milieu qui monte en puissance

Football
DirectLCI
ENCOURAGEANT - Recrue phare du PSG pendant l'hiver, Leandro Paredes commence à trouver sa place dans le milieu parisien. L'Argentin enchaîne les matches ces dernières semaines. Si tout n'est pas encore parfait, ses prestations en hausse devraient lui offrir une place de titulaire ce mercredi (à 21h) face à Manchester United.

Évidemment, il n'est pas encore à 100%. Plutôt discret pour ses débuts avec le PSG, Leandro Paredes envoie pourtant match après match des signaux positifs quant à son intégration dans le collectif parisien et sa faculté à apporter une plus-value dans le jeu. Seule recrue hivernale du club de la capitale, arrivée à court de forme fin janvier pour 47 millions d'euros (bonus compris), l'autre "Leo" a laissé entrevoir de belles aptitudes, notamment dans l'alternance jeu long et jeu court. À chacune ses apparitions, l'Argentin, associé en duo à Marco Verratti, Dani Alves ou même Marquinhos, s'affûte et monte en puissance.


À Caen (1-2) le week-end dernier, il a ainsi rendu sa meilleure copie sous les couleurs parisiennes. Positionné devant la défense, au poste de sentinelle où régnait autrefois Thiago Motta et délaissé depuis par Adrien Rabiot, le milieu formé à Boca Juniors a vu son volume de jeu croître de manière exponentielle. Face au Stade Malherbe, le natif de San Justo a brillé par sa qualité dans les transmissions (87% de passes réussies sur les 100 tentées), son point fort, cherchant toujours à casser les lignes pour aller de l'avant (62 passes dans le camp adverse). Plus haut et moins collé à ses centraux, il a confirmé sa bonne relation avec ses partenaires qui l'ont souvent recherché sur le pré (121 ballons touchés, le meilleur total du match). 

Au-delà de cette propension à toucher ses attaquants, Paredes a convaincu par son abattage défensif. L'ancien joueur du Zenit, discipliné dans son repli, est allé mettre le pied pour soulager son équipe (4 tacles réussis et 7 ballons récupérés). Choses qu'on lui reprochait de ne passer faire assez. "Il était très important pour nous (face à Caen, ndlr) dans l'axe et je n'étais pas sûr qu'il joue les 90 minutes mais il a montré aujourd'hui (samedi) que ce n'était pas une bonne idée de le faire sortir. C'était nécessaire qu'il reste sur le terrain pour stabiliser notre jeu", a commenté après la rencontre son entraîneur Thomas Tuchel qui lui avait demandé d'être un peu plus chien fou à la récupération. Conseil entendu et appliqué par le numéro 8 parisien. 

Débarqué à Paris en déficit athlétique - il n'avait plus joué avec le Zenit Saint-Pétersbourg depuis le 9 décembre dernier -, l'ancien milieu de la Roma et d'Empoli semble enfin se libérer dans le jeu, après des bribes de matches où il prenait très peu risques et favorisait énormément les passes latérales ou en retrait. Le temps et les automatismes avec ses nouveaux coéquipiers aidant, il retrouve peu à peu le niveau qui était le sien lorsqu'il évoluait dans le championnat russe. "Arriver dans une équipe avec autant de bons joueurs, ce n'est pas forcément évident, mais je crois que je peux avoir mon mot à dire grâce à mon travail et mes collègues au fil du temps", déclarait-il vendredi 1er mars lors de sa première conférence de presse.

Titulaire face à MU mercredi ?

S'il laisse jusqu'ici une belle impression d'assurance balle au pied, il est difficile, voire mission quasi impossible, de la lui chiper, l'Argentin de 24 ans est encore un diamant brut à polir. "Il peut s'améliorer physiquement mais aussi défensivement quand on perd le ballon, être plus agressif pour défendre, défendre un peu plus en avançant", expliquait Tuchel avant Caen. 


En cochant les axes de progression définis par l'entraîneur allemand, le milieu pourra apporter davantage dans le jeu. En Ligue des champions notamment. Face à de grosses cylindrés amenées à presser haut, la solution Paredes peut être une bonne bouffée d'oxygène lorsqu'il faudra ressortir proprement le ballon dans l'axe. Sa puissance de feu pour allumer de loin, une arme sous-utilisée dans le jeu du PSG, pourrait aussi débloquer pas mal de choses sur les coups de pied arrêtés comme les corners et les coups francs indirects.

Laissé sur le banc à Old Trafford (0-2) lors du huitième de finale aller, avant de remplacer Marco Verratti pour le dernier quart d'heure, Leandro Paredes pourrait cette fois-ci débuter sur la pelouse du Parc mercredi (à 21h). L'occasion de confirmer l'embellie aperçue dans ses performances ces dernières semaines. "Il est prêt (pour Manchester United) parce qu'il a fait un grand pas en avant", a confié son entraîneur samedi. "C'était un très bon match de sa part, il a un bon jeu de passes et peut améliorer notre jeu, en donnant le rythme. Il s'adapte de plus en plus à notre style et (face à Caen), il a montré sa qualité sans le ballon et c'est bien." Reste à savoir comment Thomas Tuchel l'utilisera, dans une association à trois têtes avec Verratti et Marquinhos ou à deux pointes. Quoiqu'il en soit, avec "Leo", Paris a désormais le choix au milieu. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter