PSG-Montpellier : les Parisiens à l'épreuve de (très) coriaces Héraultais

Football

ADVERSAIRE - Ce mercredi soir, le PSG reçoit pour le compte de la 17e journée de Ligue 1, le Montpellier Hérault Sporting Club. Sixième au classement, les Héraultais font preuve depuis le début de la saison d'une belle solidité, présentant la deuxième meilleure défense de l'Hexagone. Sont-ils armés pour aller chercher un point au Parc des Princes ?

C’est une réception qui devrait être tout sauf une promenade de santé. Trois jours après sa victoire face à Saint-Etienne et en simultané de deux huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, le PSG joue ce mercredi un match en retard de la 17e journée de Ligue 1, face à Montpellier. Au menu, un duel entre les deux meilleures défenses de Ligue 1, avec respectivement 13 et 19 buts encaissés depuis le début de la saison.

Si les hommes de Thomas Tuchel comptent également la meilleure attaque de l’Hexagone avec 69 buts inscrits, le constat est différent du côté montpelliérain. Sixième au classement, les hommes de Michel der Zakarian s’appuient essentiellement sur leur solidité défensive, ne figurant qu’à la neuvième place des équipes les plus prolifiques de Ligue 1 avec 31 buts marqués.

Lire aussi

Invaincus depuis six matchs

D’ailleurs, les statistiques détaillées des pensionnaires du stade de la Mosson indiquent qu’ils misent tout, ou presque, sur leur bloc défensif et leur impact physique. S’ils ne sont que sixièmes en terme de tacles réalisés (19,3 tacles/match), ils figurent sur le podium des formations commettant le plus de fautes en championnat, avec une moyenne de 14,7 fautes par rencontre. Le nombre d’interceptions par match disputé est également significatif (12,4/ match), se plaçant parmi les meilleures formations dans ce domaine (4e).

Outre l’enjeu certain de cette rencontre reportée, qui pourrait permettre au MHSC de se hisser au quatrième rang de L1, la dynamique à l’extérieur des Montpelliérains peut leur laisser espérer un bon résultat. Ces derniers restent en effet sur quatre matchs nuls en déplacement, pour une série en cours de 6 matchs sans défaite en championnat (1 victoire, 5 nuls).

Si on ne met pas d’impact dans les duels on est sûr de ne pas gagner- Paul Lasne, milieu de terrain de Montpellier.

D’un point de vue tactique, les Héraultais pourraient causer des difficultés aux hommes de Thomas Tuchel, avec une défense à trois et une intensité de tous les instants sur le porteur de balle, en témoigne les huit cartons jaunes récoltés par l’arrière droit Ruben Aguilar et les 5 pris par Pedro Mendes.

En conférence de presse mardi, le milieu défensif Paul Lasne a d'ailleurs insisté sur cette notion d'impact, malgré un adversaire largement supérieur techniquement : "C’est un match très important qui nous attend face à une des meilleures équipes de France et même d’Europe. Mais on part avec l’envie de faire quelque chose. Le match contre le LOSC était un bon test. (…) Que ce soir contre le PSG ou toute autre équipe, si on ne met pas d’impact dans les duels on est sûr de ne pas gagner."

Voir aussi

Les rois du match nul

Grâce à ce dispositif à trois, qui peut vite basculer avec cinq défenseurs, Michel der Zakarian a ramené de nombreux points de déplacements, à Monaco (2-1), à Rennes (0-0) ou encore le week-end dernier à Lille (0-0). Montpellier compte d’ailleurs le plus grand nombre de matchs nuls cette saison, avec 11 partages de points, pour 9 victoires et 4 défaites.

"À Paris, Il va falloir de la rigueur et de la justesse. À nous de faire le match qu’il faut, de faire un gros match" a déclaré Der Zakarian à la veille du match. Au niveau historique, le PSG se présente néanmoins comme le grand favori de ce match, n’ayant perdu qu’un seul de ses 16 derniers matchs contre Montpellier en L1, le 3 décembre 2016 à La Mosson (3-0).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter