Avant PSG-OM, Florian Thauvin joue-t-il avec son image ?

Avant PSG-OM, Florian Thauvin joue-t-il avec son image ?

DirectLCI
CLASICO - Quatre jours nous séparent du PSG-OM de dimanche, confrontation qui continue de susciter bien des attentes. Ce mercredi, focus sur la personnalité sulfureuse de Florian Thauvin, leader technique des Olympiens cette saison.

C'est lui qui a lancé le Clasico de dimanche . C'était il y a une semaine, dans les colonnes du magazine Surface. "Quand on parle de Paris, on dit, c'est vrai, qu’ils ont de bons joueurs et une grande équipe. Mais il n’y a plus de valeurs au PSG. Ils ne parlent plus que d’argent", lâchait le milieu offensif de 21 ans.

Certains y ont vu une ironie grinçante, en référence à son tumultueux transfert de Lille à l'OM l'été dernier, qui l'avait fait passer pour un jeune homme plus passionné par l'argent que par le football. D'autres y ont perçu un cynisme visant juste à le populariser auprès des supporters marseillais. C'est l'histoire de Florian Thauvin, un joueur prometteur qui, même s'il se montre brillant sur le terrain, devra toujours se justifier en dehors. Et qui fait avec, sans broncher.

Anigo en parle autrement

À première vue, l'ex-Bastiais semble déjà rompu aux codes de la communication en vigueur dans le football moderne. Mais selon son entraîneur, José Anigo, cette sortie contre le PSG à quelques jours d'un Clasico bouillant traduit au contraire toute la spontanéité de son meilleur élément cette saison : "Ces déclarations vous montrent tout le caractère de ce joueur. Il ne fait pas de langue de bois, il dit ce qu'il pense. S'il a estimé, lui, que le PSG n'était plus un club avec des valeurs.... Ça le regarde, c'est ce qu'il ressent." De la même manière que s'il regrette d'avoir signé un peu trop vite au Losc, il n'hésite pas à forcer son départ, au risque d'écorner son image. Parce qu'il fait ce qu'il veut.

Une attitude d'enfant gâté qui rappelle celle d'un Nicolas Anelka. "J’adore Ben Arfa, révélait, en outre, Thauvin dans Surface. Quand j'étais petit, je le regardais à la télé, c'est un exemple pour moi. Et cela ne me pose pas de souci que l’on me compare à lui, même si c'est par rapport aux problèmes que j’ai eus cet été. J'admets que ça peut être perçu comme un comportement de sale gosse, un caprice. Mais toutes les situations sont différentes. Tant qu’on ne se trouve pas au cœur du problème, on ne peut pas savoir et on ne peut pas se permettre d’avoir un jugement. C’est pour cela que j'accepte tout à fait que certaines personnes ne comprennent pas."

Lucas Digne : "Les propos de Thauvin ont été déformés"

Porté aux nues en conduisant les Bleuets au titre de champion du monde des moins de 20 ans en juillet puis vilipendé de toutes parts deux semaines plus tard en clamant son souhait de quitter le Losc (où il venait tout juste de signer), il est en fait très bien placé pour savoir qu'une image ne se manipule pas vraiment. Parce que d'autres s'en chargent à votre place ? Le latéral gauche du PSG, Lucas Digne, qui pourrait se retrouver au marquage de son partenaire en équipe de France de jeunes dimanche au Parc des Princes, se méfie en tout cas de la polémique née des propos de Thauvin sur les "valeurs". "On ne connaît pas le contexte dans lequel ils ont été tenus, pointait-il mardi sur RMC. Moi, je pense que ça a été un peu déformé pour qu’on en fasse un pataquès."

"On est maître de son image, mais les médias le sont aussi, notait encore Thauvin. Je pense que les deux sont partagés, car tant que l’on ne s’exprime pas publiquement, ils font passer l’image qu’ils veulent. Dès que l’on s’exprime, on équilibre la balance. Mais il ne faut pas oublier que la base de notre métier, c'est le terrain. Il faut nous juger par rapport à nos performances. Tout ce qui est en dehors, si on arrive à le gérer, tant mieux, mais il ne faut pas que les joueurs qui ont plus de mal à s’exprimer que d’autres subissent des moqueries. Moi, en tout cas, je n'ai aucun souci avec les médias. Quand il faut m'exprimer, je sais le faire." Un discours de vieux sage ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter