Ballon d'or : tout savoir sur la nouvelle formule

Football

RÉCOMPENSE - Après six éditions passées sous pavillon Fifa, le plus prestigieux trophée individuel dans le foot est revenu dans le giron de France Football. Ça change tout, ou presque, même si on sait déjà que le 61e Ballon d'or, dévoilé lundi 12 décembre, reviendra encore une fois à Cristiano Ronaldo (immense favori) ou Lionel Messi (tenant du titre).

Retour chez France Football

Créé en 1956 par le magazine français, le Ballon d'or n'en est pas à sa première évolution. Réservé jusqu'en 1995 aux seuls joueurs européens (ce qui explique pourquoi des Pelé ou des Diego Maradona ne l'ont jamais gagné), le trophée s'est ensuite ouvert aux joueurs évoluant en Europe puis en 2007 à toutes les nationalités, quel que soit le championnat dans lequel ils évoluent. Durant toutes ces années, c'est un panel de journalistes qui élit le lauréat, mais avec la création du Fifa Ballon d'or en 2010, le nouveau système de notation prévoit un classement établi en fonction du vote des 208 sélectionneurs des pays membres de la Fifa, des 208 capitaines des sélections ainsi que d'un panel de 208 journalistes représentant les pays qui composent la Fifa. Pour l'édition 2016, avec la fin du partenariat entre France Football et la Fifa en septembre dernier, on revient à une formule plus traditionnelle.

En vidéo

Football : Messi, Ronaldo et Neymar finalistes du Ballon d'Or

Verdict le 12 décembre

Pour contrer la mauvaise habitude des années Fifa où sélectionneurs et capitaines privilégiaient un vote pour un compatriote ou un partenaire de club - avec pour conséquence directe d'avoir vu le Ballon d'or être attribué à Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi même les fois où ils n'avaient pas remporté la Coupe du monde ou l'Euro... -, France Football a donc décidé de revenir à ce qui avait fait la réputation de trophée individuel le plus convoité du foot : le seul vote d'un panel de journalistes internationaux. Résultat, fini la liste de vingt-trois joueurs prédéfinie au sein de laquelle les votants attribuaient des points par ordre décroissant à leur trio favori afin d'obtenir trois finalistes révélés fin novembre pour une remise de trophée en janvier. Place désormais à une liste de trente nominés constituée et publiée le 24 octobre dernier par le magazine. 

Le nom du lauréat 2016 sera dévoilé le 12 décembre lors d'une cérémonie diffusée sur la chaîne L'Équipe (de 17 h 30 à minuit), qui appartient au même groupe de presse que France Football, l'hedomadaire publiant le traditionnel entretien avec le vainqueur le lendemain dans ses pages. Les votes des journalistes ont été arrêtés le 27 novembre dernier, donc le clasico entre le Barça et le Real - et donc entre Lionel Messi et Ronaldo - du 3 décembre (1-1) ou la révélation d'une grosse fraude fiscale de CR7 par les Football Leaks la veille n'auront aucune incidence.

Le quatrième pour Ronaldo ?

Comme nous vous le disions, si la formule du Ballon d'or a largement été revisitée cette année, pas sûr du tout qu'il en soit de même pour le verdict final. Mais cette fois, pas de concours de buts entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi (les deux favoris) car France Football assure que son choix sera dicté par trois critères : 

1. Les performances individuelles et collectives (le palmarès) durant l'année considérée. 

2. La classe du joueur, autrement dit le talent et le fair-play. 

3. La carrière du joueur.

Des valeurs "traditionnelles" du trophée dans lesquelles on voit tout de même se dessiner le visage de Ronaldo, vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et de l'Euro avec le Portugal en 2016, là où Messi s'est contenté du triplé Championnat/Coupe du Roi/Supercoupe avec le Barça et où le Français Antoine Griezmann, qui devrait intégrer le podium de ce Ballon d'or 2016, a perdu deux finales contre CR7 avec l'Atlético Madrid. Une victoire de ce dernier, déjà lauréat en 2008, 2013 et 2014, serait donc, cette fois-ci, logique.

En vidéo

Cristiano Ronaldo : « Je rêve du Ballon d'or »

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter