Ballon d'or 2015 : quand Ronaldo et Messi seront largués, ce sera à leur tour de jouer

Ballon d'or 2015 : quand Ronaldo et Messi seront largués, ce sera à leur tour de jouer

BALLON D'OR – Depuis 2008, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi se sont partagés les huit derniers Ballons d'or mis en jeu. Mais au fil des années, la jeune génération pointe le bout de son nez et tente, tant bien que mal, de déloger ces deux monstres. Passage en revue de ces joueurs qui soulèveront forcément le Ballon d'or un jour ou l'autre.

Non, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ne sont vraiment pas partageurs. Si l'on excepte l'année 2010 - Iniesta et Xavi avaient alors complété le trio finaliste - le Portugais et l'Argentin ont trusté sept des huit derniers podiums du Ballon d’or, et ils s'apprêtent à en faire de même lundi soir, aux côtés de Neymar, lors de la remise du 60e Ballon d'or Fifa. Difficile pour la concurrence de se frayer un chemin au milieu de ces deux monstres du football actuel. Avec le poids des années, Cristiano Ronaldo, 30 ans, et Lionel Messi, 28 ans, finiront bien par lâcher du lest, pour le plus grand plaisir des pépites de demain.

Neymar (FC Barcelone – 23 ans) :
Il est aujourd'hui le candidat tout désigné à la succession de Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi. A 23 ans, Neymar fait déjà partie des finalistes du Ballon d’or 2015 et tout porte à croire que ce scénario se répétera lors des prochaines années. Au moment de disputer sa troisième saison sous le maillot du FC Barcelone, le Brésilien répond clairement aux critères du gagnant idéal du Ballon d’or : il marque, distribue les caviars à ses copains d'attaque Messi et Suarez, remporte des titres et régale le public des gestes techniques dont il a lui seul le secret. Sauf énorme tremblement de terre, Neymar devrait devenir à très court terme le 4e Brésilien à remporter cette distinction. Ce serait une évidence.

Paul Pogba (Juventus Turin – 22 ans) :
Entre la France et le Ballon d’or, c'était une histoire qui roulait plutôt bien jusqu'à ce que le trophée n'ouvre ses portes en 1995 à tous les joueurs évoluant dans un club européen. Après Raymond Kopa, Michel Platini et Jean-Pierre Papin, Zinedine Zidane était parvenu en 1998 à accrocher son nom au palmarès du Ballon d’or, mais depuis, c'est chou blanc. Les espoirs reposent sur la jeune génération tricolore portée par l'extravagant Paul Pogba, courtisé par les plus grands clubs d'Europe. Après un Mondial 2014 décevant, le milieu de terrain des Bleus de 22 ans aura l'occasion d'éclabousser l'Euro 2016 en France et la Coupe du monde 2018 en Russie de toute sa classe et de se positionner comme un prétendant de choix à ce prix. Dans le cas contraire, le joueur de la Juventus pourra faire une croix dessus.

Marco Verratti (Paris Saint-Germain – 23 ans) :
Dans un trophée qui fait la part belle aux buteurs, Marco Verratti, qui n'a marqué que trois buts au Paris Saint-Germain en trois ans et demi, part avec un déficit de taille face aux attaquants capable d'inscrire 40 buts sur une saison. Il en est lui-même conscient. "Je pense que je ne pourrai jamais gagner le Ballon d’or." Mais le petit milieu de terrain du Paris Saint-Germain de 23 ans a d'autres atouts non-négligeable à faire valoir. Rusé, doté d'une technique supérieure à la moyenne, capable de servir ses partenaires les yeux fermés, l'international italien, souvent comparé à Pirlo, sort du lot et ne fait rien comme tout le monde, même lorsqu'il commet des fautes grossières . Et le récent passé a prouvé qu'un joueur italien à vocation défensive avait sa place sur le podium. Fabio Cannavaro et Gianluigi Buffon sauront lui en toucher deux mots.

A LIRE AUSSI
>> Messi, Ronaldo, Neymar... Qui est "votre" Ballon d'or 2015 ?
>> Invités, programme, nommés : tout savoir sur le Ballon d'or 2015

Manuel Neuer (Bayern Munich – 29 ans) :
Finaliste du Ballon d’or 2014, Manuel Neuer a sûrement laissé échapper une occasion en or de devenir le second gardien, après Yachine, à remporter ce trophée. Mais si le portier allemand est de la même génération que Ronaldo ou Messi, son poste devrait encore lui permettre d'évoluer au haut niveau durant de longues années, qui plus est au sein d'un club comme le Bayern Munich, habitué à disputer le dernier carré de la Ligue des champions. Vainqueur de la Coupe du monde 2014 au cours de laquelle il avait révolutionné le poste de gardien de par son jeu au pied et ses sorties en dehors de la surface, Neuer sera très certainement de nouveau plébiscité en 2016 en cas de victoire finale de la Nationalmannschaft lors du prochain Euro en France.

Paulo Dybala (Juventus Turin – 22 ans) :
"Paulo est un grand joueur. Le futur, c'est lui. Croyez-moi, vous allez en parler pendant des années." Ces mots sont signés Lionel Messi en personne. Et quand le quadruple Ballon d’or parle, on écoute ! Transféré pour 32 millions d'euros à la Juventus Turin l'été dernier, Paulo Dybala avait la lourde tâche de faire oublier Carlos Tevez, parti à Boca Juniors, à la pointe de l'attaque de la formation turinoise. La mission est jusqu'ici une franche réussite. S'il est aujourd'hui encore trop tôt pour faire de l'international argentin le successeur désigné de Lionel Messi en raison de son manque d'expérience du haut niveau, son adaptation express au sein d'un grand club d'Europe est de nature à rassurer. Et sa capacité à devenir décisif en Ligue des champions permettra de lever les dernières interrogations sur son cas personnel.

Eden Hazard (Chelsea – 25 ans) :
Le Belge ne s'en cache pas, le Ballon d’or est encore aujourd'hui un objectif à part entière. "Ça a toujours été mon rêve. Quand je suis arrivé au centre de formation de Lille, j’ai dit à mon éducateur que je serai Ballon d’or. Plus j’avance, plus je me dis que c’est possible." Cependant, la saison actuelle d'Eden Hazard (0 but en Premier League) n'incite pas à l'optimisme, même si celle-ci s'explique également par une léthargie collective qui traverse les rangs de l'effectif londonien. Sa vitesse, son sens de la percussion et ses dribbles fulgurants lui ont permis de régner sur le Championnat anglais la saison passée. S'il souhaite vraiment intégrer le cercle fermé des joueurs susceptibles de remporter le Ballon d’or, tâche à lui d'en faire de même sur la scène européenne ou lors d'une grande compétition avec la sélection belge. Il en a les capacités.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Proche-Orient : une frappe israélienne touche le domicile du chef du Hamas à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.