Ballon d'or : quand l'Espagne fait du Ribéry bashing

Ballon d'or : quand l'Espagne fait du Ribéry bashing

DirectLCI
CAMPAGNE – En attendant de connaître le nom du Ballon d'or 2013 lundi soir, les médias espagnols s'en donnent à cœur joie. Entre les deux stars de la Liga, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, et Franck Ribéry, ils ont décidé de décrédibiliser le Français, en rappelant son passé sulfureux.

C'est le principe des dossiers. Lorsque l'on possède des informations compromettantes sur une personne, c'est quand elle s'apprête à être mise en lumière que l'on se plaît à révéler son passé. Et à quelques heures de devenir peut-être le quatrième Ballon d'or français de l'histoire (réponse lundi soir à partir de 18 heures) Franck Ribéry traîne derrière lui un certain nombre de vieux dossiers que la presse espagnole se fait un malin plaisir de ressortir.

Rien d'inédit, bien sûr, juste un rappel des déboires judiciaires dans lesquels le milieu de terrain du Bayern Munich est empêtré depuis 2010 avec le scandale de l'affaire Zahia. Ainsi, samedi, le site Internet du quotidien ABC mettait en avant un article à charge, titré "Ribéry, la bête sexuelle contre le beau Ronaldo". En quelques mots, voici là résumée la campagne menée de l'autre côté des Pyrénées pour que le Français n'obtienne pas un Ballon d'or que les médias locaux veulent voir revenir au Portugais, ou, à l'Argentin Lionel Messi. Quoiqu'il en soit, à un joueur évoluant en Liga.

Le procès Zahia : une trop mauvaise publicité pour un Ballon d'or

Car malgré son incroyable année 2013 - Ligue des champions, Bundesliga, Coupe d'Allemagne - c'est souvent à son physique et à ce scandale sexuel qu'est réduit "Scarface", comme l'appellent les journalistes ibériques. Tandis que AS et Marca dressent des comparatifs statistiques entre les trois lauréats - face aux serials buteurs que sont Ronaldo et Messi, Ribéry a du mal à faire le poids - et rappellent à l'envi que le palmarès du Français est avant tout une œuvre collective des Bavarois, ABC va plus loin dans le Ribéry bashing.

Le scandale de l'affaire Zahia y est décrit en détails, citations de l'ancienne prostituée à l'appui, tout comme le triste épisode Knysna. Un cocktail qui explique selon l'auteur l'impopularité toujours persistante du joueur en France. Surtout, l'article rappelle que, fin janvier, Ribéry va être à nouveau confronté aux juges, puisque la plainte pour recours aux services d'une prostituée mineure est toujours en cours. Une bien trop mauvaise publicité pour un potentiel Ballon d'or.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter