Barça : enquête sur le transfert de Neymar

Barça : enquête sur le transfert de Neymar

FOOTBALL - Le parquet espagnol a ouvert ce vendredi une enquête sur le transfert du Brésilien Neymar au FC Barcelone pour appropriation indue, l'équivalent de l'abus de bien social en France.

Le transfert de Neymar au FC Barcelone est-il entaché de transactions occultes ? La justice espagnole a commencé l'instruction d'une plainte pour "appropriation indue" visant le FC Barcelone pour les contrats liés au recrutement du Brésilien l'été dernier. Le parquet estime, dans une décision, "qu'au vu de la documentation apportée par le FC Barcelone", il y a lieu d'enquêter sur les conditions de transfert cet été de Neymar Da Silva Santos Junior, en provenance du club brésilien de Santos pour 57 millions d'euros, selon le Barça.

Il évoque la possibilité de "citer en tant qu'inculpé" le président du club catalan, Sandro Rosell, visé par la plainte, soulignant toutefois que ce n'était "ni urgent ni nécessaire pour l'instant". Un juge doit se prononcer sur une plainte d'un des "socios" du Barça (supporters actionnaires qui ont donc un droit de regard sur la gestion du club, ndlr), qui accuse la direction actuelle "d'appropriation indue", un délit apparenté en droit français à un abus de bien social. Le plaignant fait valoir que l'on ignore la "destination réelle" du montant versé pour le transfert.

40 millions d'euros pour une société annexe

Le FC Barcelone explique officiellement avoir payé 17,5 millions d'euros à Santos et 40 millions "à une société", appartenant au père du joueur pour s'attacher les services de Neymar, soit un transfert global s'élevant à 57,5 millions d'euros. Mais le club catalan s'est abrité derrière des clauses "de confidentialité" pour ne pas dévoiler le détail du montage financier.

Les documents présentés montreraient que "40 millions ont été payés au titre d'une clause de pénalité alors qu'en réalité, ils avaient été payés au départ pour l'acquisition de droits économiques du joueur". Ceci "justifie une enquête", indique le parquet. La Fifa, Santos, le Barça et le joueur vont sans doute devoir fournir l'intégralité des contrats signés. Si le transfert ne peut être annulé, le Barça risque de lourdes amendes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Le protocole sanitaire de rentrée annoncé... depuis Ibiza : Jean-Michel Blanquer sous le feu des critiques

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.