Barcelone : ce qu'il faut savoir sur Luis Enrique

Football
DirectLCI
LIGA - Le FC Barcelone a trouvé son entraîneur. Lundi, le club catalan a annoncé que Luis Enrique arrivait sur le banc pour les deux prochaines saisons. Ancien de la maison, celui qui coachait le Celta Vigo cette année devra gagner un titre après une saison blanche du Barça. Voilà cinq choses à savoir sur le nouvel entraîneur barcelonais.

Un battant sur le terrain
Qu'il joue défenseur latéral, milieu défensif, ailier ou avant-centre, Luis Enrique était un battant, plutôt du genre agressif et endurant, bien que technique également. Une fois, il est pourtant tombé. C'était en quart de finale de la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis, face à l'Italie. A la réception d'un centre, celui qui compte 62 sélections avec la Roja se prend un coup de coude par Maura Tassotti. L'arbitre ne siffle rien et Luis Enrique sort du terrain, en larmes, le maillot maculé de sang et le nez brisé.

Il est un Iron Man
Sa carrière de joueur terminée, en 2004 à Barcelone, Luis Enrique se retire un peu du milieu du football. L'international se consacre alors à ses loisirs, et part en Australie pour se perfectionner en surf… et en anglais. Là-bas, il commence aussi à courir, de plus en plus, au point de vouloir disputer un marathon. En 2006 viennent alors le cyclisme et les premières courses, dont la marche cyclotouriste Quebrantahuesos, ses 205 kilomètres dont quatre cols. Puis viennent le marathon d'Amsterdam (couru en 3 heures), le triathlon et l'Iron man de Francfort (6 heures d'efforts) et le marathon des Sables. Sportif.

De Madrilène à ''culé''
Formé à Gijon, Luis Enrique débarque à 22 ans au Real Madrid. ''Lucho'' y passe alors quatre saisons durant lesquelles il soulève une Liga et une Coupe d'Espagne. Puis il passe à l'ennemi, le FC Barcelone, en 1996, avec difficultés. Car alors qu'il gagne le cœur des supporters catalans malgré son passé, les Madrilènes l'aiment de moins en moins. Devenu un vrai ''culé'' barcelonais, il renie alors totalement son passé madrilène qui, il l'assure, ''ne lui rappelle pas de bons souvenirs''. Depuis, il se fait huer à chaque match, en tant que joueur puis entraîneur. Ce sera encore pire maintenant qu'il est sur le banc catalan.

Il a déjà entraîné à Barcelone
Le 17 juin 2008, Luis Enrique fait son retour sur les terrains. Ou plutôt juste au bord. Alors que Pep Guardiola est nommé coach de l'équipe fanion, il récupère son poste d'entraîneur de la réserve barcelonaise. Il la hisse en deuxième division (possible en Espagne, pas en France) dès la deuxième année puis décide, un an plus tard, de tenter sa chance ailleurs. A cette époque, il dirige notamment des joueurs comme Thiago Alcantara (aujourd'hui parti au Bayern Munich), Bartra, Deulofeu ou Rafinha, qu'il retrouvera la saison prochaine.

La Roma, constat d'échec
Sa première véritable expérience sur un banc se fait en Italie, à l'AS Roma. Luis Enrique tente de faire appliquer ses principes de jeu, propres au Barça, mais n'y parvient pas : éliminé en Ligue Europa par les modestes Slovaques de Bratislava, il ne termine que 7e de Serie A. Et quitte son poste au bout d'un an. Outre la déception sportive, le coach s'est en plus fâché avec Francesco Totti, idole des tifosi. Son expérience suivante, à Vigo, est plus réussie (9e de Liga). Au point d'être nommé à Barcelone, sur l'insistance du directeur sportif Andoni Zubizarreta, où il devra absolument remporter ses premiers titres en tant qu'entraîneur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter