Barrages Ligue des champions : Valence, bien trop fort pour Monaco ?

Football
FOOTBALL - C'est face aux Espagnols de Valence que l'AS Monaco tentera de se qualifier pour la Ligue des champions à venir. Ce vendredi midi, le tirage au sort des barrages de la C1 en a décidé ainsi, offrant au récent 3e de Ligue 1 un morceau de choix. Une équipe joueuse, technique et intelligente. Portrait.

Personne, dans le chapeau 1, ne voulait tomber sur l'AS Monaco. C'est une lapalissade, les clubs que sont Manchester United, le Bayer Leverkusen, le Shakhtar Donetsk, le Sporting Portugal et donc Valence savaient pertinemment que le récent quart de finaliste de la dernière Ligue des champions faisait figure de mauvais tirage lors de ces barrages à côté de la Lazio Rome, le CSKA Moscou, le Club Bruges ou encore le Rapid de Vienne. Mais pour l'ASM, hériter du quatrième du championnat d'Espagne est également un bien vilain tirage.

LIRE AUSSI >> Barrages Ligue des champions : Monaco affrontera Valence

Sans s'attarder sur de potentiels conflits d'intérêt "made in Jorge Mendes" (l'agent portugais a des connexions dans les deux clubs et y a placé bon nom de ses poulains), le rapport de force entre Valence et Monaco apparaît à ce jour en faveur du premier. Le club Ché, quatrième de Liga à deux points de l'Atlético de Madrid la saison passée, dispose en son sein d'un effectif de très haute qualité et qui n'a pas bougé ou presque cet été.

Le danger Alcacer

Aucun titulaire de la dernière saison n'a pour l'instant quitté le club ( l'excellent défenseur Nicolas Otamendi est courtisé mais devrait rester ), la formation espagnole ayant définitivement recruté le prometteur Joao Cancelo (5 titularisations l'exercice précédent en Liga), l'expérimenté avant-centre Alvaro Negredo (14), l'intenable Rodrigo (24) et surtout le poumon du milieu, partenaire de choix de Daniel Parejo, André Gomes (31). Seul le gardien Diego Alves manquera à l'appel les 19 et 25 août prochains. Blessé, le très régulier portier brésilien pourrait céder sa place à la recrue Mathew Ryan (23 ans), désigné meilleur gardien du dernier championnat de Belgique avec le Club Bruges.

LIRE AUSSI >> Vidéo: La démonstration de Monaco face à Berne (4-0)

L'animation du système (souvent en 4-3-3) de Nuno Espirito Santo ne devrait toutefois pas s'en sentir trop perturbée, son onze s'étant souvent montré coriace lors des gros matches. Le Real Madrid s'en souvient, la bande de Cristiano Ronaldo ayant pour rappel chuté à Mestalla (2-1) en Liga avant de sauver difficilement le match nul au retour (2-2). Technique, collectif, audacieux et excellent au pressing, le groupe du technicien portugais semble meilleur que son futur adversaire dans tous les compartiments du jeu et notamment en attaque où le trio Pablo Piatti-Paco Alcacer-Rodrigo a permis aux leurs d'inscrire 70 buts en 38 journées de championnat (Monaco en a inscrit 51 en Ligue 1).

Le club de la Principauté devra particulièrement surveiller le second nommé, auteur de 11 buts en 26 titularisations. Doté d'un flair inestimable face au but, Alcacer est aussi (surtout ?) un équipier modèle. A seulement 21 ans (il en aura 22 le 30 août), l'international espagnol sait parfaitement se mettre au service des autres à la faveur d'une déviation bien sentie ou dans un rôle d'hameçon pour attirer plusieurs défenseurs. Oui, l'AS Monaco aura fort à faire pour être la première équipe pensionnaire du championnat de France à passer avec succès deux tours préliminaires de la Ligue des champions ces dernières années.

Bonus vidéo : Paco Alcacer dans ses oeuvres

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter