Bastia condamne le coup de tête de Brandao... mais ne le sanctionne pas pour l'instant

Football
DirectLCI
AFFAIRE - Coupable d'un coup de tête à l'encontre de Thiago Motta à l'issue de PSG-Bastia samedi, Brandao a eu ''un comportement inacceptable'' selon son club, qui attend néanmoins ''des éléments complémentaires'' avant de, peut-être, le licencier.

Pour l'instant, rien ne bouge. Alors qu'il réfléchit à la sanction la plus appropriée envers son joueur, le Sporting Club de Bastia a publié un communiqué, ce lundi après-midi, dans lequel il 'condamne sans aucune ambiguïté le geste de son attaquant Brandao à l'encontre du joueur Thiago Motta ''. Mais le club corse se donne du temps et a décidé de ne pas sanctionner le Brésilien pour l'instant.

L'objectif est en effet d'approfondir l'enquête que le club mène en interne, sur les circonstances de l'accident. ''Dans l'attente d'éléments complémentaires, le Sporting se réserve toute possibilité d'action ultérieure dans ce dossier, poursuit le communiqué. Notre club prend donc aujourd'hui ses responsabilités, avec dignité et dans le respect des compétences de chacun.''

Bastia dénonce des joueurs ''qui n'ont de cesse d'insulter et de provoquer''

Samedi, à l'issue de la défaite bastiaise au Parc des Princes (2-0), Brandao a assené un coup de tête à Thiago Motta, le milieu de terrain italien du PSG, lequel a eu le nez cassé. Sifflé de bout en bout du match, l'ancien Marseillais avait été remplacé à 20 minutes du terme de la rencontre.

''Chaque club, à un moment de son histoire, peut être confronté à un dérapage inacceptable d'un de ses salariés, calme Bastia dans le communiqué. (…) Qu'il nous soit donc simplement permis de déplorer le comportement tout aussi inacceptable de certains joueurs qui n'ont de cesse d'insulter et de provoquer leurs adversaires, ainsi que le démontrent une nouvelle fois les images de la rencontre et bon nombre de témoignages.''

Et de conclure. ''C'est pourquoi nous demandons à toutes les parties de faire preuve de retenue afin que ce dossier soit traité de façon la plus juste et équitable qui soit.'' Le PSG, qui a choisi de ne pas porter plainte contre le joueur pour laisser faire les instances compétentes, marche également en ce sens.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter