Bayern Munich : comment Guardiola a reboosté Ribéry

Bayern Munich : comment Guardiola a reboosté Ribéry

DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - À la peine depuis le début de l'année 2014, Franck Ribéry a essuyé de sévères critiques après avoir manqué son match à Madrid lors de la demi-finale aller la semaine dernière. Alors son entraîneur, Pep Guardiola, est venu à sa rescousse et, déjà, le Français semble avoir retrouvé tout son allant, à la veille de la manche retour à Munich mardi soir.

De notre côté du Rhin, on a du mal à saisir l'importance de Franck Ribéry au Bayern Munich. "Parfois, les Allemands ne regardent des matches que pour le voir", nous assurait Klaus Allofs, directeur sportif du Werder Brême. Alors quand le Français s'est mis à enchaîner les prestations poussives ces dernières semaines, jusqu'à passer à côté de sa demi-finale aller de Ligue des champions à Madrid (victoire 1-0 du Real) mercredi dernier, les interrogations à son sujet ont fleuri de toutes parts. L'ailier gauche des Bleus ne devra donc pas se manquer mardi soir à l'Allianz Arena, à l'occasion de la manche retour. Mais beaucoup de choses ont changé en une semaine.

Entre temps, Pep Guardiola a en effet pris la peine de monter au créneau pour défendre son joueur, beaucoup moins étincelant qu'en 2013. "Je lui parle tous les jours. C'est dans la tête, pas dans les jambes, a indiqué vendredi le coach bavarois, répondant à ceux qui craignent que Kaiser Franck ne soit toujours pas remis de son opération pour soigner un hématome à l'aine début février. L'important, c'est qu'il retrouve le rythme et c'est à l'entraîneur de trouver une solution. Moi, je suis sûr qu'il sera bien dans sa tête au match retour."

Guardiola : "Ribéry est un des plus grands joueurs de l'histoire du Bayern"

Hasard ou coïncidence, dès le lendemain contre Brême (5-2) , Ribéry a inscrit son 10e but de la saison, mettant fin à une série de sept matches sans marquer. Mieux, il a également offert deux passes décisives et n'a eu de cesse de casser les reins des défenseurs adverses, comme à ses plus belles heures. L'Allianz Arena a ainsi scandé son nom a maintes reprises. De bon augure juste avant de devoir percer le coffre-fort madrilène.

C'est pourquoi Guardiola en a remis une couche ce lundi en conférence de presse : "Franck est extrêmement important pour nous. Samedi, il a joué en colère. Il a besoin d'être agressé par les critiques, il a besoin de cette colère parce qu'il se bat à chaque instant. Les supporters l'adorent pour ça. On dépend de lui. C'est un des plus grands joueurs de l'histoire du Bayern." Dont une nouvelle page s'écrira mardi soir, avec en ligne de mire une 3e finale de rang.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter