Beckham, Zlatan, Thiago Silva, Cavani ... Tout ce que le PSG doit à Leonardo

Football
RETOUR - De retour au PSG après six ans d'absence, Leonardo a marqué de son empreinte le début de l'ère QSI. D'Edinson Cavani à Zlatan Ibrahimovic en passant par le capitaine actuel Thiago Silva, le Brésilien a multiplié les recrutements réussis.

Six ans après son départ du Paris Saint-Germain, provoqué par sa suspension de neuf mois pour avoir bousculé l'arbitre Alexandre Castro dans les couloirs du Parc des Princes le 5 mai 2013, Leonardo fait son grand retour au sein du club de la capitale, pour le plus grand plaisir des supporters. D'autant que le Brésilien officiera de nouveau en tant que directeur sportif, ce qui a provoqué le départ de celui qui a occupé le poste ces deux dernières années, Antero Henrique.

Les coups de maître Maxwell et Thiago Motta

Durant son passage au Parc des Princes de 2011 à 2013, l'ancien milieu de terrain a multiplié les recrutements réussis, s'appuyant essentiellement sur son réseau très développé en Italie. Si les premier gros transferts réalisés par "Leo" sont ceux du très irrégulier Javier Pastore, arrivé en août 2011 en provenance de Palerme pour 42M€, et de Blaise Matuidi, arrivé de Saint-Etienne le même été pour 7,5M€, son premier véritable coup de maître a été effectué en janvier 2012, avec les arrivées conjuguées de Alex (5M€), Thiago Motta (10M€) et Maxwell (4M€), respectivement transférés de Chelsea, l'Inter Milan et du FC Barcelone.


Ces trois joueurs vont permettre au PSG de véritablement franchir un palier, Motta et Maxwell devenant au fil des années des figures marquantes de l'histoire du club. Des figures qui ont été pris place dans l'organigramme du club une fois la retraite sonnée. En instance de départ de son poste d'entraîneur des U19, Thiago Motta pourrait d'ailleurs décider de continuer l'aventure grâce au retour de Leonardo.

Ibrahimovic et Thiago Silva pour changer de dimension

Sous la houlette de ce dernier, le PSG va surtout s'attacher les services de deux joueurs de classe mondiale au pic de leur forme, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic. Arrachés à l'AC Milan un montant total de 62 millions d'euros en 2012, le Brésilien et le Suédois vont provoquer une onde de choc sans précédent dans l'histoire de la Ligue 1 et braquer l'ensemble des projecteurs européens sur la France. Capitaine exemplaire, Thiago Silva est sans conteste l'un des meilleurs défenseurs à avoir évoluer sous les couleurs parisiennes, quand "Ibra" a laissé une marque indélébile à Paris et traumatisé les défenses hexagonales durant quatre saisons, scorant à 156 reprises en 180 matchs.


Le même été, les supporters parisiens découvrent celui qui va devenir leur chouchou, un certain Marco Verratti. Présenté en marge de la signature de Zlatan, le jeune Italien, 19 ans, signe en provenance de Pescara, club de Serie B, pour 12M€. Un prix que certains ont jugé élevé pour un "gamin" inconnu du public français. Dès les premiers matchs au sein de l'équipe première, le "Hibou" va éclabousser la Ligue 1 de son talent et très vite s'imposer dans le onze de départ parisien. Pour ne plus en sortir jusqu'à maintenant.

Cavani et Marquinhos en cadeaux d'adieu

Un an après les recrutements judicieux de Motta et Maxwell, Leonardo va cette fois-ci réaliser un gigantesque coup marketing, en bouclant le dernier jour du mercato d'hiver 2013 l'arrivée de l'icône du football mondial, l'Anglais David Beckham. Libre après son départ des Los Angeles Galaxy, "Becks" s'engage pour cinq mois au PSG et s'inscrit comme une des signatures les plus "bling-bling" de l'histoire du club parisien.


Ses toutes dernières recrues phares, Leonardo ne va pas avoir la chance de les présenter au public. Six jours après qu'il a plié bagages à l'été 2013, l'Uruguayen Edinson Cavani signe en provenance de Naples pour un montant de 64M€. Toujours au club, "El Matador" est devenu six ans plus tard le meilleur buteur de l'histoire du PSG, comptabilisant 193 buts en 279 matchs. Dans la foulée, c'est le jeune espoir brésilien Marquinhos, visage juvénile et équipé d'un appareil dentaire, qui va s'engager pour 31M€, après des négociations rondement menées par Leonardo. A l'instar de Cavani, Marquinhos figure toujours dans l'effectif parisien et fait partie des leaders incontestables du vestiaire dirigé par Thomas Tuchel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter