Ligue des champions : Neymar, Meunier, Di Maria... Quel PSG à Belgrade contre l’Étoile Rouge ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Le Paris Saint-Germain joue, ce mardi soir au Marakana de Belgrade contre l’Étoile Rouge, rien de moins que sa survie en Ligue des champions. Quel onze de départ Thomas Tuchel alignera-t-il à cette occasion ?

L’heure n’est plus aux expérimentations, au rajeunissement, ni même à la préservation de l’intégrité physique des troupes. Ce mardi soir, à Belgrade contre l’Étoile Rouge, 6e et dernier match de la phase de groupes de la Ligue des champions, le PSG de Thomas Tuchel doit composter son billet pour les 8es de finale, sous peine de mettre fin à sa saison avant l’hiver et de s’offrir de longs mois de crise que la conquête des trophées nationaux n'apaisera pas.

Neymar sera là.Kylian Mbappé

Plusieurs scénarios peuvent possiblement qualifier le club parisien, mais il va sans dire que le technicien allemand voudra gagner, dans un stade bouillant où Liverpool a perdu et Naples fait match nul, pour s’éviter des calculs trop compliqués et anxiogènes. Pour ce faire, il alignera, logiquement, ce qu’il considère comme son meilleur onze de départ possible.

Interrogé lundi soir sur l’identité du gardien titulaire, le coach n’a pas souhaité répondre, affirmant que ses deux portiers n’étaient pas encore au courant. Mais, selon des sources concordantes, la tendance est plutôt à une titularisation de Buffon, suspendu lors des trois premiers matchs de Ligue des champions cette saison, puis titulaire lors des deux suivants, plutôt qu’à celle d’Areola.

En défense centrale, le capitaine, Thiago Silva, et Kimpembe débuteront. La question est donc surtout de savoir si Tuchel reconduira Kehrer au poste d’arrière droit, afin de former une charnière à trois centraux lors des phases sans ballon, comme face à Liverpool, ou s’il relancera Meunier, spécialiste du flanc droit capable de porter le danger aux avant-postes. Sachant que l’entraîneur "veut surtout attaquer" à Belgrade, face à un adversaire regroupé derrière, le Belge tient la corde. À gauche, Bernat, sans concurrence (Kurzawa reste blessé), débutera sans le moindre doute.

Au milieu, on retrouvera le binôme Marquinhos-Verratti à la récupération, sans Rabiot, ni Draxler, donc. Ils seront aidés dans leur tâche par Di Maria, à la fois chargé de dynamiter l’aile droite de l’attaque tout en grattant des ballons dans l’axe, entre les lignes. Enfin, la ligne offensive sera animée par Mbappé, Cavani, et Neymar, qui revient tout juste de blessure, mais à propos duquel Mbappé s’est montré extrêmement confiant : "Il sera là et il nous aidera à gagner."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter